top of page

Revivez les meilleurs moments de la 5e édition du «European Women’s International Leadership Award»


En marge de la 5ème édition de l’«European Women’s International Leadership Award» à Bruxelles (capitale de l'Europe et capitale du royaume de Belgique), M. Radouan Bachiri, Président fondateur du « Forum international du leadership féminin » a tenu un discours dans lequel il a mis en évidence la consolidation d​u​ leadership féministe inclusif et diversifié, vecteur essentiel à un développement durable à l’échelle planétaire. A cette occasion, huit femmes exceptionnelles issues du monde politique, diplomatique et des représentantes de la société civile en leurs titres et qualités respectives, ont été décorées.

Le Forum international du leadership féminin, met la lumière des femmes qui, à un certain moment de leur vie, ont décidé de suivre leur rêve, de rompre avec les obligations traditionnelles autour d’elles, de défier les domaines à prédominance masculine et d’agir de manière respectueuse, afin de donner l’exemple à toutes ces femmes qui n’osent pas (encore) faire entendre leur voix et développer leur potentiel.

Moment conviviale et constructive.

Tenue ​ce lundi 6 mars à Bruxelles ​dans un cadre convivial et constructif, la 5ème édition du prix « European Women’s International Leadership Award » a vu la participation de:

  • Mme Miriam Lexmann Députée européenne;

  • M. Friedrich von Heusinger, Directeur des bureaux de représentation de Hessen auprès de l’Union européenne;

  • S.E. M. Jesse Jean, Ambassadeur de la République d'Haïti près du Royaume de Belgique;

  • S.E. M. Adel Ateih, Ambassadeur de Palestine auprès de la Belgique et de l’Union Européenne.

Ainsi que d’autres personnalités politiques, diplomatiques et des représentants de la société civile en leurs titres et qualités respectives. La rencontre constitue un rendez-vous annuel clef qui met en exergue des femmes venues du monde entier présenter et partager leurs expériences et faire le point sur les besoins et les avancées en matière d’égalité.

Intervenant à cette occasion, a tenu à remercier les présents, ainsi qu'à toute l'équipe «European Women’s International Leadership Award», pour la qualité de l'organisation, elle s'est également dit ravie et très heureuse de pouvoir partager ces bonnes moments conviviales

« Je suis très impressionnée par la qualité du parcours et les engagements exceptionnels des lauréates, riches en défis ainsi que de nombreuses implications sociales..» a déclaré L’eurodeputée Lexmann.

Elle a également invité l'équipe «European women’s International Leadership Award» a continuer à mettre en avant ce projet et que sa porte est toujours ouverte afin et de faire avancer cette magnifique initiative.

Voici le texte intégral du Discours de M. Radouan Bachiri, Président fondateur du «Forum international du leadership féminin»

"Madame La députée européenne Miriam LEXMANN

Monsieur le directeur des bureaux de Hesse Friedrich von Heusinger

Messieurs les Ambassadeurs, Messieurs les députés.

Mesdames, Messieurs ici présent chacun en son titre et qualité Le « European women’s International Leadership Award », met à l’honneur le leadership des femmes, venus des quatre coins du monde, ces femmes qui inspirent et qui apportent des changements durables dans leur communauté, qui sont capables d’apporter des changements transformateurs que ce soit dans le domaine associatif, politique, éducatif, de l’entreprenariat ou tout autres domaines.

Alors que le monde continue de faire face à des défis urgents tels que des conflits, des guerres et changement climatique, en passant par le creusement des inégalités.

La consolidation d’un leadership féministe inclusif et diversifié est essentielle à un développement durable à l’échelle planétaire.

Pour que ses femmes et ses filles soient davantage en mesure de contribuer pleinement à ces solutions, il faut lutter contre les discriminations sexuelles, les normes sociales néfastes et les cloisonnements persistants.

Comme vous le savez, la participation effective des femmes et l'égalité des chances en matière de leadership sont reconnues à l'échelle mondiale comme des facteurs essentiels à la réalisation des objectifs de développement durable et économique des nations et des peuples.

Ses défis impactent aussi directement et spécifiquement les femmes ! bien que si les femmes sont les premières victimes, elles sont aussi les premières porteuses de solutions.

Pour surmonter ces crises, nous devons impérativement passer par un modèle économique et sociétal durable et inclusif.

Cette cinquième édition, qui se déroule au sein de la Représentation de l'Etat de Hesse auprès de l'Union Européenne, est un rendez-vous annuel clef qui met en exergue des femmes venues du monde entier présenter et partager leurs expériences et faire le point sur les besoins et les avancées en matière d’égalité.

Notre société est encore très imbibée d’une culture patriarcale.

Le leadership n’a bien entendu pas de genre, il est ni féminin, ni masculin, il a plutôt des qualités et des valeurs variant entre les femmes et les hommes.

Les responsabilités confiées aux femmes augmentent et nous devons encourager et promouvoir le travail des femmes notamment dans des domaines encore très masculin.

Nos lauréates, ici présentes dont je remercie d’avoir fait le déplacement et toutes les femmes leaders présentes à cet événement sont là pour diffuser un message d'espoir pour encourager les femmes à aller vers le leadership. A cette occasion, et au nom du comité d'organisation du forum, Bjorn Hultin et Frank Schwalba Hoth, je tiens à remercier l'institution du Parlement européen, pour son engagement dans la défense des principes de démocratie et des valeurs d'équité.

Je remercie la députée européenne MEP Madame Miriam LEXMANN pour son engagement.

Un énorme merci au chef des bureaux de Hessen M Friedrich von Heusinger et son équipe pour nous avoir facilité la réussite de notre événement ainsi que leur contribution majeure à l'organisation de cette 5 ème édition de European Women’s International leadership Award.

Je remercie également les institutions européennes qui nous ont aidé à la réalisation de cette rencontre, les institutions belges et les autorités, qui ont porté ce projet et qui nous ont soutenu depuis sa création en 2019 pour son organisation.

Je remercie également toutes les organisations internationales qui soutiennent nos projets et actions en matière de leadership des femmes.

J’adresse mes félicitations aux huit lauréates dont le parcours exceptionnel force l'admiration et mérite d'être célébré afin d'encourager toutes les femmes du monde entier à poursuivre leurs rêves et aspirations légitimes.

Mes salutations respectueuses vont à tous nos invités et participants qui pour certains ont fait de longs trajets.

Le European Women’s International leadership Award est dédié à l'ensemble des femmes : présidentes d'ONG, chefs d’entreprise, députée, journalistes, scientifiques, chercheurs, femmes de lois, issues du monde agricole et l'ensemble des femmes leaders dans leurs domaines respectifs.

Il vise à encourager le leadership féminin à l'échelle planétaire.

Encore merci à tous les participants qui nous ont honoré de leur présence et ceux qui sont nombreux à nous suivre en direct."

Le Forum international du leadership féminin dévoile sa liste des femmes inspirantes et influentes
  • Nadia Atia (Belgium, Morocco);

  • Bounthone Chanthalavong-Wiese (Laos, Germany);

  • Tanasha Donna (Kenia, Italy, Belgium);

  • Nuray Erden (Turkey);

  • Runa Khan (Bangladesh);

  • Martine Moïse (Haiti);

  • Marie-Consolée Mukangendo (Rwanda, Spain);

  • Inna Pletukhina (Russia, USA).

L’ex-Première dame Martine Moïse, parmi les lauréates du prestigieux European Women's International Leadership Award.

L’ex-Première dame de la République d’Haïti, Martine Moïse, a reçu le prix European Women's International Leadership Award, dont elle est l’une des lauréates, ce lundi 6 mars, en Belgique.

C’est la députée européenne Miriam Lexmann qui a remis le prix à la veuve du feu président Jovenel Moïse.

Martine Moïse a été la Première dame de la République du 7 février 2017 au 7 juillet 2021, date de l’assassinat de son mari, le feu président Jovenel Moïse. Le chef d'Etat a été tué dans sa résidence privée par un commando armé, alors que son épouse Martine a été atteinte plusieurs projectiles, paralysant ainsi son bras droit. Depuis lors, elle se bat pour que justice soit faite sur l’assassinat odieux de son mari.

Martine Moïse, figure parmi les lauréats qui, « à un certain moment de leur vie, ont décidé de suivre leur rêve, de rompre avec les obligations traditionnelles autour d’elles, de défier les zones dominées par les hommes, d’agir de manière respectueuse afin de donner l’exemple à tous ».

"J'aimerais que les gens qui ont fait ça soient arrêtés, sinon ils tueront tous les présidents qui prendront le pouvoir", avait-elle déclaré au New York Times après le meurtre brutal de son mari.

Lors de cette même entrevue avec le Times, elle avait déclaré être prête à envisager de prendre le leadership dans son pays afin de poursuivre le "rêve" de son mari assassiné. "Jovenel avait une vision [...] et nous les Haïtiens, on ne va pas la laisser mourir", avait-elle indiqué.

Nadia Atia, un engagement constant au service des enfants handicapés mentaux
Mme Nadia Atia, présidente de l’Union Nationale des Associations œuvrant dans le domaine du handicap mental.

Malgré ses préoccupations et ses responsabilités de mère et de femme entrepreneure en particulier, Nadia Atia a su garder, voire développer son attachement, sa passion et son amour pour l'action humanitaire et associative dans laquelle elle s’est engagée depuis son jeune âge.

Nourrie d’une forte ambition et d’une volonté de fer, Mme Atia, présidente de l’Association Badr pour les enfants en situation d’handicap mental à Berkane, sa ville natale, incarne l’image de la femme affectueuse et compatissante.

Pour Mme Atia qui a rejoint le milieu associatif dans les années 90 via des actions d’aide et de bénévolat au sein de nombreuses associations de diverses préoccupations, l’exploration de ce domaine par une jeune femme, à cette époque, dans un milieu conservateur et une petite ville aux habitants très attachés aux mœurs et aux traditions, n’était pas une chose aisée.

La patience, la conviction, la volonté, la passion le dévouement ont fini par primer et l'impossible est devenu réalité. Elle préside l’association Badr qui est devenue au fil des années un modèle réussi dans son domaine d’activité, à savoir le soutien et l’accompagnement non seulement des handicapés mentaux mais aussi de leurs familles.

L’association a vu le jour en 1997 alors que le concept même de handicap mental n’était pas bien assimilé et maîtrisé, et les personnes en situation d’handicap mental arrivent avec beaucoup de mal à se trouver une place dans un environnement miné par les clichés et les fausses idées sur cette pathologie.

Au début, se rappelle Mme Atia, ce n’était pas facile à Berkane d’évoquer avec les membres de la famille du malade le sujet d’une association qui accueille et vient en aide à cette catégorie de personnes. Frappés de plein fouet par la souffrance, ils refusaient catégoriquement l’idée de laisser le garçon ou la fille quitter la maison ou aller dans les locaux d’une association.

L’association qui comptait à ses débuts six enfants en situation d’handicap mental dans un local modeste, accueille aujourd’hui 150 enfants et adolescents, dont 40% de filles, dans un centre spacieux et bien équipé, sous les yeux et la responsabilité d’un personnel éducatif et administratif qualifié, alors que plus de 80 autres enfants sont inscrits sur la liste d’attente, a encore ajouté Mme Atia.

Et de poursuivre que les acquis et les réalisations de l’association sont une source de fierté, de satisfaction et de motivation pour aller encore de l’avant, aidés en cela par les Hautes orientations royales et le soutien considérable de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Entre motivation, enthousiasme, et optimisme, la présidente de l’association Badr, une passionnée de la peinture et de l’équitation, affirme que malgré ses multiples engagements et responsabilités familiaux et professionnels, elle consacre 60 % de son temps au service de cette noble mission: l’éducation, la scolarisation et la santé physique et psychologique des personnes en situation de handicap mental à Berkane.

Comments


bottom of page