top of page

Somalie: le parlement somalien approuve le nouveau Premier ministre


Le président somalien Hassan Cheikh Mohamoud avait nommé Hamza Abdi Barre au poste de Premier ministre, un mois après son élection à la tête de ce pays instable de la Corne de l'Afrique, confronté à une insurrection islamiste et une famine imminente.

Un mois après son arrivée à la tête de la Somalie, le président Hassan Cheikh Mohamoud avait nommé, mercredi 15 juin, Hamza Abdi Barre au poste de Premier ministre.

Député de l'État du Jubaland, dans le sud du pays, âgé de 48 ans et membre du parti du président, Hamza Abdi Barre devient le 21e Premier ministre de la Somalie, succédant à Mohamed Hussein Roble qui occupait le poste depuis septembre 2020.

Le parlement approuve le nouveau Premier ministre

Le parlement somalien a approuvé samedi à l'unanimité de ses 220 membres la désignation de Hamza Abdi Barre au poste de Premier ministre de ce pays de la Corne de l'Afrique à la recherche de stabilité politique depuis trente ans.



Hamza Abdi Barre, 48 ans, qui a pris ses fonctions immédiatement, a affirmé qu'il composerait un gouvernement "de qualité" qui se concentrerait sur "la mise en place d'une stabilité politique inclusive, en accord avec la volonté du président de voir émerger une Somalie réconcilitée, en paix avec le monde".

Elu en mai, le nouveau président somalien Hassan Sheikh Mohamud, 66 ans, n'a pas assité à la séance du parlement après avoir annoncé vendredi qu'il avait été testé positif au Covid de retour d'un voyage aux Emirats arabes unis.

La nouvelle administration somalienne fait face à de nombreux défis, parmi lesquels, outre la rébellion jihadiste des shebab qui mine le pays depuis 15 ans, la perspective d'une famine qui pourrait frapper très durement 7 millions de personnes, la moitié de la population du pays, selon les Nations unies.

"Notre gouvernement présente un programme politique ambitieux, qui vise à renforcer la sécurité, consolider l'économie et apporter les services de base à la population", a tweeté le président Mohamud après l'approbation de son Premier ministre.

"Avançons ensemble", a conclu le président qui avait désigné le 15 juin au poste de Premier ministre Hamza Abdi Barre, élu de l'Etat semi-autonome de Jubaland, le plus méridional du pays, frontalier du Kenya.

Hamza Abdi Barre a été élu en décembre député de Kismayo, la capitale commerciale du Jubaland. Il a également dirigé la commission électorale de cet État en 2019-2020. Il a auparavant été secrétaire général du Parti pour la paix et du développement - aujourd'hui Union pour la Paix et le Développement - de sa fondation par Hassan Cheikh Mohamoud en 2011 jusqu'en 2017.

Il a également été conseiller auprès du ministre des Affaires constitutionnelles au sein du gouvernement fédéral entre 2015 et 2019, après avoir été conseiller auprès maire de Mogadiscio durant un an.

Diplômé en management dans des universités de Malaisie et du Yémen, ce père de huit enfants a également été impliqué dans le secteur de l'éducation, co-fondant l'université de Kismayo et dirigeant un réseau communautaire visant à reconstruire à ce secteur après les décennies de guerre civile qui ont ravagé le pays à partir de 1991.


Comentários


bottom of page