top of page

Nahel: Message de Ravina Shamdasani, porte parole de la Commission des Droits Humains de l'ONU


Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme demande à la France de «s’attaquer» aux problèmes de «racisme et discrimination» parmi les forces de l’ordre, trois jours après la mort de Nahel, mort à la suite d’un refus d’obtempérer.

«C'est le moment pour le pays de s'attaquer sérieusement aux profonds problèmes de racisme et de discrimination raciale parmi les forces de l'ordre», a déclaré Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.«Nous appelons les autorités à garantir que le recours à la force par la police pour s'attaquer aux éléments violents lors des manifestations respecte toujours les principes de légalité, de nécessité, de proportionnalité, de non-discrimination, de précaution et de responsabilité», a souligné la porte-parole.

Des propos relayés aussitôt par la députée LFI du Val-de-Marne, Clémence Guetté, qui sur Twitter a appelé à « des réponses politiques à commencer par un plan de lutte contre le racisme. »

Madame Shamdasani a par ailleurs évoqué les violences qui ont éclaté depuis cet évènement: «Nous comprenons qu'il y a eu beaucoup de pillages et de violences, par certains éléments qui utilisent les manifestations à ces fins, et qu'il y a eu un grand nombre de policiers qui ont également été blessés», a-t-elle ajouté, évoquant les trois nuits, d’émeutes, de saccages et de pillages un peu partout en France.

Dans la nuit de jeudi, à vendredi 30 juin, 667 arrestations ont eu lieu partout en France et 249 policiers et gendarmes ont été blessés, selon les chiffres du Ministère de l’intérieur.

Catherine Colonna répond à Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.
  • Catherine Colonna juge "totalement infondée" l'accusation de l'ONU sur le racisme des forces de l'ordre.

  • «Toute accusation de racisme ou de discrimination systémiques par les force de l'ordre en France est totalement infondée. [...] Les forces de l'ordre font face avec un grand professionnalisme à des situations et des actes d'une extrême violence.»

  • "Les forces de l’ordre sont soumises en France à un niveau de contrôle...tel que peu de pays en connaissent"

Configurer le contrôle parental: Macron et la PlaySation, Jeux Video

コメント


bottom of page