La descente aux enfers de la diplomatie espagnole: Le Nicaragua fustige la ministre espagnol des Aff

Il n’y a pas de jour sans que la gouvernance de l’Espagne ne s’effrite et, cette fois-ci, c’est sa politique étrangère qui vient d’être affectée.

Le gouvernement nicaraguayen a lancé samedi une attaque virulente contre l’Espagne et son ministre des Affaires étrangères, alléguant l’ingérence de Madrid dans ses affaires et les attitudes impérialistes envers ce pays d’Amérique centrale.

Le gouvernement espagnol avait exhorté le Nicaragua au cours des dernières semaines à libérer les principaux dirigeants de l’opposition qui avaient été arrêtés lors d’une répression généralisée par le gouvernement Ortega avant les élections présidentielles de novembre.



Laya apunta la importancia de que Nicaragua cumpla los compromisos adquiridos en Videos

Le Nicaragua fustige la ministre espagnol des Affaires étrangères Arancha González Laya

Le ministre nicaraguayen des Affaires étrangères, Denis Moncada , commence par ces mots la lettre de quatre pages adressée à son homologue espagnole, Arancha González Laya, dans laquelle il dénonce la supposée « ingérence » du gouvernement espagnol dans ses affaires intérieures et fait preuve « d’une audace et d’une férocité inaptes pour la diplomatie ».

Le ministère nicaraguayen des Affaires étrangères a envoyé une lettre à la ministre espagnol des Affaires étrangères, Arancha González Laya, dans laquelle ils considèrent les déclarations qu’il a faites sur la situation dans le pays comme « offensives« . « Faisant preuve d’une ignorance audacieuse et d’ une férocité inappropriée à la diplomatie, Mme González s’adresse au président d’un peuple libre et souverain, avec la voix d’un huissier, sans remarquer dans son baratin délirant de patron dépassé , que nous sommes sans domination depuis siècles. L’espagnol, en plus de n’avoir jamais reconnu aucune gentillesse dans ces furieux crimes hispaniques, crimes contre l’humanité », remarque le ministre nicaraguayen des Affaires étrangères, Denis Moncada.

La lettre soulignait également les crimes commis par les administrations coloniales lorsque l’Espagne contrôlait la région du XVIe siècle jusqu’à l’indépendance du Nicaragua en 1821, ainsi qu’aux peuples autochtones d’Amérique latine.

Par ailleurs, le ministère nicaraguayen des Relations extérieures souligne que culturellement le pays « n’a jamais été un sujet » de l’Espagne et en profite pour « dénoncer la barbarie et l’anéantissement génocidaire » des « peuples indigènes » par les conquérants espagnols. « Nous vous dénonçons aujourd’hui comme une expression de l’ignorance grossière et irrespectueuse qui produit une certaine prétention grossière et ridicule de supériorité que vous vous attribuez et affichez« , poursuit la lettre. D’autre part, le gouvernement nicaraguayen a recommandé à l’Espagne à « libérer ses prisonniers politiques » en relation avec les dirigeants indépendantistes auxquels le gouvernement Pedro Sánchez a gracié cette semaine. « Leurs Droits Humains sont bafoués depuis trois ans, et ces Droits Humains continuent d’être bafoués en les empêchant d’exercer des fonctions publiques. Est-ce là la Démocratie ? », affirme le ministère nicaraguayen des Affaires étrangères.

Le Nicaragua a également critiqué l’ambassadrice d’Espagne au Nicaragua, Maria del Mar Fernandez-Palacios Carmona.

Le ministère espagnol des Affaires étrangères n’a pas répondu publiquement aux dures accusations du gouvernement nicaraguayen afin de ne pas alimenter la controverse.

Ce vendredi, la ministre espagnol a assuré que les diplomates espagnols respectent scrupuleusement leurs obligations en vertu de la convention de Viene, qui régit les relations diplomatiques, après que le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a accusé González Laya d’ingérence dans la politique du pays sud-américain, selon le communiqué. journal local ‘La Prensa’.

Lire aussi:
Dossier / CarvajalGate: le sale coup de la « cosa nostra » Espagnol que les Américains n’oublieront jamais

USA, Mexique, Royaume du Maroc… La descente aux enfers de la diplomatie espagnole….

#AranchaGonzálezLaya #fustige #Espagne #Nicaragua #espagnole #diplomatie

0 vue0 commentaire