top of page
  • Photo du rédacteurAA

Crise Libyenne / Reconnaissances : «L’Italie salue l’engagement du Royaume du Maroc &#82

Ph. MAP


Crise Libyenne / Reconnaissances : «L’Italie salue l’engagement du Royaume du Maroc pour son soutien pour une solution politique à la crise Libyenne».

Le Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale de l’Italie a publié aujourd’hui sur sa page Facebook: «L’Italie salue l’engagement du Royaume du Maroc pour son soutien pour une solution politique à la crise Libyenne», soulignant que « les rencontres de Bouznika sont une autre contribution au processus de stabilisation sous l’égide de l’ONU ».

L’Italia accoglie con favore l’impegno del Regno del #Marocco a sostegno di una soluzione politica alla crisi in #Libia. Gli incontri a #Bouznika tra inviati della Camera dei Rappresentanti e dell’Alto Consiglio di Stato costituiscono un altro contributo al processo di stabilizzazione sotto egida ONU.


Le dialogue libyen se poursuit pour la troisième journée à Bouznika

Les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les protagonistes libyens, se sont poursuivies mardi matin à Bouznika.

Les deux délégations avaient tenu dimanche les premières séances de ce dialogue, au terme desquelles elles avaient exprimé leur ambition sincère de parvenir à un consensus qui mènera la Libye à bon port et mettra fin aux souffrances du citoyen libyen.

Les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les protagonistes libyens, ont débuté dimanche à Bouznika.

Le dialogue libyen intervient quelques semaines après la visite au Maroc du président du Haut Conseil d’État libyen, Khaled Al Mechri et du président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à l’invitation du président de la Chambre des Représentants du Maroc.

Il fait également suite à la visite au Maroc de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams, dans le cadre des consultations qu’elle mène avec les parties libyennes, ainsi qu’avec les partenaires régionaux et internationaux afin de trouver une solution à la crise libyenne.

Grâce aux efforts du Royaume, rappelle-t-on, un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015. Il avait permis la création d’un gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, sous l’autorité de Fayez al-Sarraj.

Depuis cette étape historique, le Maroc, conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de l’ensemble de la région, n’a eu de cesse de multiplier les initiatives afin de mettre un terme à la crise libyenne en favorisant notamment le rapprochement des positions entre les différents protagonistes.

Lire aussi:

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page