top of page

Contrairement au Royaume du Maroc, les joueurs binationaux algériens disent NON aux Fennecs🐀?

  • Quand la politique s'immisce dans le football en algérie

  • Le hooliganisme bat son plein en algérie

  • La FAF, une fédération de faible et d'incapable

  • Une presse sportive algérienne, génératrice de violences... Le ministre de la Communication, Mohamed Laagab, a considéré, lors d’une rencontre organisée, à alger avec les responsables de la presse sportive nationale, que « le journaliste sportif, à l’instar de tous les journalistes qui exercent dans d’autres spécialités, devra faire preuve de respect des règles de l’éthique et de la déontologie dans sa pratique professionnelle ».

Lassé par les interminables critiques qui ne cessent de le poursuivre, Mahrez étudie la possibilité de rendre son tablier sur le plan international.

Le capitaine des « Fennecs », Riyad Mahrez, envisage sérieusement de mettre un terme à sa carrière internationale.

C’est ce que vient de confirmer le site algérien, « lagazettedufennec », connu pour la crédibilité de ses sources et la véracité de ses informations.

Lassé par les interminables critiques qui ne cessent de le poursuivre, le joueur actuel d’Al-Ahly d’Arabie-Saoudite étudie la possibilité de rendre son tablier sur le plan international.

En attendant de prendre une décision définitive en ce sens, l’ancien de Manchester City manquera la prochaine trêve internationale qui sera marquée par deux confrontations amicales devant respectivement l’Angola et la Mauritanie.

Le bilan de Mahrez avec les « Fennecs »

Le natif de Sarcelles a rejoint la sélection algérienne en 2014, précisément lors du match amical face à l’Arménie qui a précédé la phase finale de la Coupe du monde 2014.

En 93 matchs disputés avec les « Fennecs », toutes compétitions confondues, Riyad Mahrez a marqué 31 buts tout en délivrant 40 passes décisives.

L’ancien pensionnaire des « Citizens » a été l’un des grands artisans du sacre final de l’Algérie lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Yacine Adli a choisi la France plutôt que l'algérie

Le footballeur franco-algérien de 23 ans, Yacine Adli, a surpris en annonçant son choix de jouer pour l'équipe de France, malgré son engagement préalable envers l'équipe nationale algérienne. Cette décision a suscité de vives réactions en Algérie où les supporters pensaient son arrivée en bonne voie.

Yacine Adli: «Jouer avec la France est un objectif»
Pour la première fois, Yacine Adli, milieu de terrain de l'AC Milan en possession des passeports français et algérien, a déclaré publiquement vouloir jouer avec l'équipe de France.

Parmi les joueurs régulièrement titularisés avec l'AC Milan, Yacine Adli est le seul éligible aux Bleus à ne pas avoir encore fait ses débuts avec les A. Né à Vitry-sur-seine, le milieu de terrain possède aussi la nationalité algérienne via ses parents et, à 23 ans, il est confronté au choix de sa sélection et ne peut plus repousser sa décision. Il en a parlé publiquement pour la première fois lors de la conférence de presse précédant la rencontre de Ligue Europa entre l'AC Milan et le Slavia Prague.

«Je crois qu'en tant que joueur, je veux évoluer au plus haut niveau, donc, évidemment, jouer avec la France est un objectif. Après, j'expliquerai pourquoi, mais ce n'est pas le moment.» Un choix dans la continuité de sa carrière puisque Yacine Adli a porté le maillot des Bleus en sélection de jeunes à 47 reprises, des U16 aux U20. À noter que Vladimir Petkovic, nouveau sélectionneur de l'Algérie, a entraîné Adli lors de leur expérience bordelaise commune.

Sami Tlemçani n'a jamais tourné le dos au Maroc pour rejoindre l’algérie👇

./...

89 vues0 commentaire

Comments


bottom of page