Le Maroc et la francophonie… Marco Baratto

Le Maroc et la francophonie… Marco Baratto.

La célébration par le Royaume du Maroc de la journée de la Francophonie réaffirme sa diversité culturelle et linguistique, a souligné vendredi la Directrice de la Coopération et de l’Action culturelles au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nadia El Hnot. La célébration de cette journée par le Maroc est aussi un moyen de réaffirmer son attachement à la grande famille francophone en partageant les mêmes valeurs universelles de paix, de dialogue et de solidarité, a observé Mme El Hnot qui s’est exprimée lors d’une vidéoconférence  organisée à l’occasion de la célébration par le Ministère de la Journée internationale de la Francophonie, sous le signe de la jeunesse, de l’employabilité et des enjeux de l’égalité femmes-hommes. En effet, les relations du Royaume avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) n’ont cessé de s’accroitre et de se diversifier pour englober, outre la coopération dans les domaines d’actions de l’OIF, des actions de partenariat et de mobilisation sur des questions globales d’intérêt commun, a poursuivi la représentante du Maroc auprès de l’OIF.

.@Marocdiplo_EN celebrates today the International Francophonie Day under the theme of Youth, Employability and Gender Equality. ▶️https://t.co/ViQqfoCMWe pic.twitter.com/2pQTIDFztl — Moroccan Diplomacy 🇲🇦 (@Marocdiplo_EN) March 19, 2021

Mme @nadiaelhnot: La célébration de la fête de la Francophonie 2021 par le Maroc est une manière de réaffirmer sa diversité linguistique et culturelle et de réitérer son attachement à la grande famille francophone, partageant les mêmes valeurs universelles de paix et de dialogue. pic.twitter.com/UMtZicc2pR — Maroc Diplomatie 🇲🇦 (@MarocDiplomatie) March 19, 2021

Nous vivons de manière globalisée où de nouvelles voies et de nouveaux acteurs internationaux s’ouvrent dans les années à venir. En tant que vecteur culturel, l’Organisation internationale de la francophonie doit devenir de plus en plus un acteur mondial. La promotion de la langue française ne suffit pas. Il est nécessaire de renforcer la coopération commerciale, économique et sociale pour créer un espace d’échange où les nations de différents continents et de différentes les religions peuvent surmonter les obstacles d’une culture , qui dans certains cas semble s’arrêter à la « guerre froide« . D’une certaine manière, même le monde arabe peut retrouver son unité à travers la francophonie. Il y a des nations francophones dans cette partie du monde qui, bien que francophones, ne font pas partie de l’OIF, la présence du Maroc peut être un facteur fédérateur et une table pour rechercher le dialogue même avec ceux qui semblent aujourd’hui ne pas vouloir dialoguer. Pour l’Italie qui ne fait pas partie de la Francophonie mais dans certaines régions comme la Vallée d’Aoste et le Piémont est reconnue comme langue officielle ou historique, cela peut être un moment de dialogue comme les nombreux citoyens marocains qui résident dans notre pays. Croire à la francophonie, c’est agir pour la paix. Les rencontres culturelles franco-italiennes il y a quelques années ont inauguré une plaque à Solférino en mémoire de la francophonie et ont voulu pour l’occasion avoir la présence des autorités françaises du Maroc (en tant que communauté majoritaire non-UE) et roumaine (en tant que communauté majoritaire appartenant à l’UE). La Francophonie est un espace de paix et de tolérance que veut le Maroc, comme les autres nations qui composent cette organisation

Marco Baratto

Rencontres culturelles franco-italiennes

⇒: Article original

#francophonie #MarcoBaratto #Maroc #NadiaElHnot

0 vue0 commentaire