J-L. MELENCHON LE TRIBUN EXCELLE AU PODIUM DE L’HISTOIRE. By Karima Kaddouri ©®

La période électorale, est la période où les personnalités se révèlent quoi qu’en pensent les analystes et les mal-faiseurs du contrôle de l’image ; Je ne peux cacher mon empressement de pouvoir scruter les comportements et les réponses inespérées de Mr Mélenchon.

Le jeu de l’arène séduit les orateurs mais aussi les spectateurs.

Bref, nous sommes nombreux à attendre ce rendez-vous télévisuel.

J-L. Mélenchon, le tribun, l’orateur, était attendu et nous savions qu’il y aurait un spectacle de fond, étayé politiquement, mais également  favorisé volontairement par un spectacle avec une ponctuation «clownesque»,  habile que l’artiste-tribun de la politique nous sert sur un plateau: le défenseur du peuple est bien au rendez-vous !

Mélenchon, a pu présenter à  Nantes, le 16 janvier  2022, un des plus beau rendez-vous de cette campagne présidentielle 22, pour présenter son programme, présentation grandiose, éclairée, étayée et aux couleurs de la mer, aux couleurs de l’économie verte, aux couleurs de la terre , aux couleurs de l’espace , en s’appuyant sur  son programme sur les retraites à 60 ans, sortir du nucléaire, sur les questions migratoires en insistant sur le constat malheureux que la méditerranée est devenue le plus grand cimetière …

Même si nous ne partageons pas forcement toutes les idées, ou les arborescences du parti de Mr Mélenchon, nous sommes forcés de constater qu’il est le « Tribun de la Plèbe », où en même temps, maître de cérémonie, et nommé aux césars de la meilleure présentation d’un programme politique, et  il y excelle !

Et pour le débat, Face à Baba, (Cyril Hanouna) du 27 avril 22, nous avions, malgré nous, la présence du chroniqueur, postulant, M. l’olive Zemmour, dont le seul mérite est d’avoir accepté le débat.

Il a récidivé dans ses théories à la sauce fasciste où il n’a qu’un vocable pour étayer son idéologie raciste par laquelle s’identifie bien son obsession contre l’islam et durant plus de 45 mn, son seul vocable tourne autour de l’immigration et islam.

Zemmour se présente  bien, et sans conteste, non plus d’un prétendant à la présidentielle mais bien comme un homme porteur d’une propagande d’idéologie fasciste.

Je rappelle que le sujet de la présidentielle en France est une réelle préoccupation pour les Mdm-France,  pour les musulmans stigmatisés en France, mais également pour les relations des deux rives de la méditerranée où complexité des flux migratoires, terrorisme, économie et échanges…peuvent avoir des destinations altérées et complexes si nous ne tenons pas compte des dérives fascistes aux portes de l’Afrique.

Et J-L. Mélenchon s’appuie sur les réalités historiques qui ont façonné et façonnent les équilibres économiques et politiques, mais aussi les dangers du déséquilibre souhaité et préconisé par des bricoleurs fascistes de la politique.

Alors que nous attendons les futures programmes et débats des autres prétendants au mandat de président pour la France, nous pouvons au moins accorder une médaille pour un travail de fond, harmonisé par du spectacle réussi à la Mr Mélenchon.

Il n’esquive aucune question, car il connait bien les dossiers, qu’il s’agisse des préoccupations de la sécurité des citoyens, la réforme de la police.

Il ne s’excuse nullement sur son attachement aux valeurs de liberté, égalité  et fraternité et insiste sur ses positions humanistes face aux dénigrements fascistes,  pour laquelle il explique , qu’il ne s’agit pas d’accueillir toute la misère des migrations forcées mais il préfère dire  clairement comment dans un monde serein, il est possible d’anticiper politiquement et économiquement afin de répondre par des solutions en amont pour limiter les flux de toutes formes de migrations.

Il connait l’histoire et ses planifications et revient naturellement sur le fait que les planifications envisagées lors de la précédente campagne, sont aujourd’hui affichées par le Medef lui-même, pour nos questions environnementales et durable :

La planification ne revêt pas nécessairement un goût de social, mais bien, comme précisé par M . Mélenchon, un indispensable pour la gestion d’une économie durable.

Il reprend également les questions économiques et de pouvoir d’achat, la question de retraite à 60 ans, la hausse du smic à 1400 € en expliquant qu’il ferait un glissement des ressources pour parer à cet  engagement politique. (C’est de savoir comment ?)

L’Adn Mélenchon est un Adn patriote républicain, au parcours d’humaniste sans faille, dont les valeurs et les engagements sont sans failles également.

Pourtant, chacun des interlocuteurs souhaite lui renvoyer au visage, l’image des atrocités du communisme soviétique dont il n’est ni l’artisan, ni le porte-parole politique.

Par études des comportements et de perception de ceux-ci, nous savons qu’il y a automatiquement, une méfiance, qui s’installe quand il est question de grande personnalité, avec ce grand caractère, et qui le prédispose, comme naturellement, à des attaques souvent non fondées.

Souvent notre idée du personnage est directement façonnée par les schémas de communication qu’on nous a imposés, qui s’installent inévitablement dans notre inconscient et délibérément ajoutées dans la présentation du personnage, avec nos préjugés que nous portons.

Son absence de filtre,  M.  Mélenchon peut être aussi son propre frein de l’idée que nous avons tous de la politique, politiquement correcte.Néanmoins, sa capacité d’étayer l’économie ou l’histoire, face à des perroquets apprenants (Zemmour en a fait les frais) nous renvoie un gage de crédibilité, dans la posture et le fondement de sa pensée politique même si nous ne collons pas forcément à ses théories économiques et politiques pour un lendemain. By K Kaddouri ©®

#CyrilHanouna #élection #JLMELENCHON #LETRIBUN #France #Gargamelle #EricZemmour

0 vue0 commentaire