top of page

CAN2025: de gré ou de force sera.. l'algérienne Sofia Benlemmane rabaisse les présidents africains.


La Confédération africaine de football a retenu six dossiers de candidature pour l’organisation de la Coupe d’Afrique 2025, retirée début octobre à la Guinée. Il s’agit du Maroc, de l’Algérie, de l’Afrique du Sud, du Nigéria-Bénin (dossier commun), du Sénégal et de la Zambie. Selon nos informations, les visites d’inspection de la CAF devraient se dérouler entre les 5 et 25 janvier, la décision finale sera rendue le 10 février prochain au terme de la réunion du Comité exécutif de l’instance panafricaine en marge du CHAN en Algérie.

Après avoir obtenu l’organisation de la Coupe du monde des clubs 2023 (du 1er au 11 février 2023), le Maroc pourrait bien abriter la Coupe d’Afrique des nations 2025. En effet, le Royaume, qui a organisé la CAN une seule fois en 1988, s’est porté candidat à l’organisation de la compétition continentale suite à l’ouverture des candidatures par la Confédération africaine de football, après que l'instance panafricaine a retiré l’organisation à la Guinée début octobre. Toutefois, le Maroc ne sera pas le seul pays en lice pour abriter la CAN, puisque cinq autres dossiers ont été déposés.

Il s’agit de l’Algérie, qui compte capitaliser sur son organisation du CHAN en février prochain pour convaincre les membres du Comité exécutif de la CAF de lui accorder l’organisation de la CAN.

L’Algérie le sait mieux que personne, ses infrastructures sportives ne sont pas aux normes, ses hôtels sont de moindre qualité et les services aussi sont en deçà des normes d’une compétition de cette envergure.

L’Algérie est consciente de son incapacité à organiser de telles manifestations, preuve en est le dernier Sommet arabe auquel aucun chef d’Etat arabe important n’a fait le déplacement, et les catastrophiques Jeux méditerranéens qu’elle n’est pas prête de réorganiser de sitôt.

Outre plusieurs délégations de pays du bassin méditerranéen qui ont critiqué les infrastructures et dont certains se sont retirés de la compétition, le secrétaire général du comité exécutif des Jeux méditerranéens (CIJM), Iakovos Filippousis, avait transmis une lettre au représentant algérien dans laquelle il a dressé une liste de tous les manquements enregistrés.

"... Les présidents africains d'affamés et de corrompus" Sofia Benlemmane... De gré ou de force sera organisé en Algérie.

Sofia Benlemmane, une Algérienne de Lyon en France, est la présidente des supporters de l'équipe d'algérie à l’étranger. Elle s'est rendue en Gambie à la recherche de Bakary Gassama pour lui demander pourquoi il a fait perdre l'Algérie contre le Cameroun.

Sofia Benlemmane s'est rendue en Gambie avec un passeport français pour rechercher l'arbitre Gassama pour lui "soutirer" des aveux, Sofia Benlemmane s'est faitarrêter par les autorités gambiennesEn effet, la "supportrice" polémiste de l’équipe d’Algérie Sofia Benlemmane a été arrêtée, en Gambie lors d’un deplacement durant lequel elle s’apprêtait à enquêter sur l’affaire Gassama. L’arrestation a eu, alors qu’elle se dirigeait vers la Fédération Gambienne de football pour "chercher Gassama". Une fois arrivée à destination, elle se fait arrêtée par les services de sécurité et se fait transférer vers un commissariat d’Interpol.

Dans une vidéo publié sur sa chaine Youtube, Sofia Benlemmane, le 24/12/2022 depuis Doha la Capitale du Qatar, qualifiant "les présidents africains d'affamés et de "corrompus" et que l’organisation de la Coupe d’Afrique 2025, de gré ou de force sera organisé en Algérie. Il sufit simplement d'n coup de téléphone de la part du président algérien Tebboune aux présidents africains affamés...
Dans une autre vidéo publié sur sa chaine Youtube, Sofia Benlemmane, affirme qu'elle sera en Algérie lors de la CHAN et promet un "Sale temps pour les journalistes..." et jure que la coupe sera algérienne.
Sofia Benlemmane, insulte Samuel Eto’o et propose un combat au Qatar, elle précise à l’ancien international qu’elle est bien au Qatar et l’invite à venir se battre contre elle, menaçant de lui “casser les dents”, insultant Eto’o au passage (FP).
Le Maroc en pole position pour accueillir la CAN 2025

Terre d’accueil pour de nombreuses compétitions continentales au cours des dernières années (Coupe d’Afrique féminine, Ligue des champions féminine...), le Maroc a de fortes chances d’être désigné pour abriter la CAN, le 10 février prochain. La qualité des infrastructures déjà existant dans plusieurs villes : grands stades de Marrakech, d’Agadir, de Tanger, de Fès, complexe Mohammed V à Casablanca et Moulay Abdellah à Rabat, font du Maroc un des pays les plus développés sur le continent en matière d’infrastructures sportives. En plus des stades, le Maroc est parfaitement en mesure d’accueillir les supporters des équipes participant à la CAN, grâce à la qualité des installations hôtelières, qui comptent près de 200.000 lits dans les établissements classés, répartis dans toutes les villes du Royaume. S'ajoute à cela des moyens de transport parmi les plus avancés sur le continent. Autre argument de taille pour le Maroc dans sa quête pour abriter la CAN, l’exploit réalisé par les Lions de l’Atlas lors du Mondial 2022 au Qatar, où ils sont devenus la première équipe africaine à atteindre la demi-finale, un élément qui devrait permettre au Royaume d’avoir le soutien de plusieurs fédérations au moment du vote.

Visites d’inspection en janvier, le verdict rendu le 10 février

Avant de désigner le remplaçant de la Guinée pour l’organisation de la CAN, la CAF devrait envoyer ses inspecteurs au cours du mois de janvier dans chaque pays candidat. Selon nos informations, les visites devraient se dérouler entre les 5 et 25 janvier. Par la suite, la décision finale sera rendue, le 10 février prochain, lors de la réunion du Comité exécutif de la CAF qui se tiendra en marge du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en Algérie.

Comments


bottom of page