top of page

algérie: "Ce tremblement de terre de 8,5 degrés" prédit par Franck Hoogerbeets sismologue hollandais


Une prédiction qui fait froid dans le dos. Franck Hoogerbeets, sismologue hollandais, prévoit un séisme encore plus dévastateur, d’une magnitude pouvant aller jusqu’à 8,5 degrés. Sa première prédiction, qui s’est réalisée, fait qu’il soit pris très au sérieux, du moins sur les réseaux sociaux.

Rappel: le puissant séisme qui a frappé début février la Turquie et la Syrie a fait plus de 51000 morts dans les deux pays. Ce tremblement de terre dévastateur a la particularité d’avoir été prédit par le sismologue hollandais, Franck Hoogerbeets, trois jours plus tôt.

Le tremblement de terre du 21/05/2003, dont l’épicentre a été localisé à Thenia (Est d’alger) a atteint une magnitude de 6.7 sur l’échelle de Richter.

Le bilan au 31/05/2003 fait état de 2 268 morts, 10 943 blessés, et plus de 150 000 sans-abri. Les dégâts matériels qui sont énormes n’ont pas fini d’être évalués.

Tectonique

La tectogenèse, parfois appelée aussi tectonique, désigne la formation de structures tectoniques dans la croûte terrestre.

Le nord de l'algérie est situé à la frontière entre la plaque africaine et la plaque eurasienne, créant ainsi une zone de compression. Cette zone de compression se manifeste par plusieurs poussées et des failles. En raison de cet emplacement entre deux plaques tectoniques, de nombreux séismes se sont déjà produits dans la région.

Le rapprochement des deux plaques tectoniques, africaine et eurasiatique, à l’origine des seismes en algérie

Les séismes sont de risques naturels qui ne peuvent pas être éviter ni prévenu de manière fiable. Les zones sismiques se trouvent aux failles des plaques tectoniques. Ils sont provoqué par la collision de deux plaques tectoniques entre elles. Les ondes partent d’un épicentre plus ou moins profond sous terre et agissent sur une zone plus ou moins étendu autour.

Il faut rappeler que notre pays l’algérie avait fait face à plusieurs séismes par le passé à l’image particulièrement celui d’El Asnam (actuellement Chlef) en 1980 de magnitude 7,3 (2633 morts et des milliers de blessés) ainsi que celui de Boumerdes en 2003 de magnitude 6,8 qui a fait 2200 morts et plus de 10.000 blessés.

Sismicité historique Au cours de son histoire, l'algérie a connu plusieurs séismes de forte magnitude, qui ont généré parfois des pertes humaines et matérielles importantes.

Quelques minutes après le coucher de soleil sur la baie d'alger, ce 3 janvier 1365, une puissante secousse ébranla la ville portuaire et ses environs causant un grand nombre de victimes et de destructions, provoquant même un raz-de-marée emportant des habitants de la basse ville près du port et fut suivie de quelque 496 répliques.

Les chroniques de l'époque et les recherches plus actuelles, comme celles du docteur Guemache Mehdi Amine de l'USTHB d'alger, renseignent sur la puissance du choc, estimé à un séisme d'intensité X sur l'échelle macrosismique européenne (EMS). Le second grand tremblement de terre historique date du 3 février 1716 qui aurait, selon plusieurs sources, détruit 80 % de la médina d'alger (ou l'actuelle Casbah).


243 vues0 commentaire
bottom of page