top of page

Afrique du Sud: Le gouvernement sud-africain annonce la faillite de South African Airways (SAA)?, 6

Afrique du Sud: Le gouvernement sud-africain annonce la faillite de South African Airways (SAA) , 600 pilotes refusent les indemnités de départ

Le gouvernement sud-africain a exhorté mardi 600 pilotes de la compagnie South African Airways à accepter les indemnités de départ que le Plan de sauvetage des entreprises (BRS) leur a proposées. Les mêmes propositions ont été aussi faites à d’autres travailleurs avant que la compagnie aérienne ne soit démantelée pour former une nouvelle entité.

À l’agonie depuis plusieurs années, South African Airways (SAA, 6,8 millions de passagers en 2017) pourrait bien être la première grande victime de la crise du coronavirus qui menace tout le secteur aérien. La première d’une longue série… Placée en décembre sous procédure de sauvegarde par l’État, la compagnie, endettée à hauteur de 9,2 milliards de rands, soit 570 millions d’euros et vivant depuis longtemps sous perfusion (20 milliards de rands injectés depuis trois ans), semblait avoir un peu de répit.

Le ministère des Entreprises publiques a chargé le BRS de sauver de la faillite SAA à court de liquidités afin de sauver les emplois des quelque 4 700 membres du personnel, dont les 600 pilotes. Si les autres représentants des travailleurs ont accepté les indemnités de départ volontaire, le syndicat des pilotes ne l’a pas fait et réclamait des indemnités de départ volontaire plus élevées pour se séparer de la compagnie aérienne.

Selon le gouvernement, le syndicat des pilotes a également demandé le maintien d’un plus grand nombre de pilotes dans la nouvelle compagnie aérienne – une proposition qui, selon le ministère des Entreprises publiques, transférerait une charge financière à une nouvelle compagnie aérienne qui doit émerger du processus de sauvetage de l’entreprise. Selon un communiqué du ministère, «les 600 pilotes de SAA représentent 13% du personnel des compagnies aériennes, et pourtant ils consomment 45% de la masse salariale ». « Le moins payé des 170 pilotes seniors de la SAA gagne 200.000 dollars par an, hors avantages et incitations. Sur le budget de 130 millions de dollars proposé pour les indemnités de départ volontaire (VSP), les 600 pilotes recevront plus de 58 millions de dollars », explique le communiqué.

En tant qu’actionnaire de la compagnie aérienne nationale, le gouvernement a déclaré qu’il était «déçu que les pilotes n’aient pas compris que la SAA était financièrement épuisée, que la compagnie était en cours de redressement et se battait pour sa survie ». « Le gouvernement appelle les pilotes à accepter les VSP de la South African Airways et à rejeter les demandes avides de leur syndicat, qui semblent moins que magnanimes», conclut la déclaration du ministère.

Avec,  Journaldekinshasa.com.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page