top of page

Maroc: Le CCME investit la 28ème édition du Salon international du livre et de l’édition à Rabat

Dernière mise à jour : 4 juin 2023


Le coup d’envoi de la 28ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL-2023) a été donné, jeudi à Rabat, par le ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, en présence d’une pléiade d’éminentes personnalités du monde politique, diplomatique et culturel.

Placée sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, cette édition, qui se poursuivra jusqu’au 11 juin, connaît la participation de plus de 700 exposants, dont 287 exposants directs et 450 exposants indirects, représentant 51 pays, avec le Québec comme invité spécial.

Ce Salon du livre représente pour l’ensemble des citoyens un rendez-vous incontournable célébrant les écrivains, les livres et la littérature, a indiqué le ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid dans une déclaration à la presse.

Tamaghrabit: LE TRAIT D'UNION

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a participé à la 28ème édition du Salon international du livre et de l’édition (SIEL), à Rabat avec une programmation généreuse et un large éventail d'activités.

Près d’une centaine d’auteurs, de créateurs et de chercheurs ont été invités autour d’un programme riche en rencontres, débats et signatures à Rabat.

Le Conseil avait prévu une programmation généreuse, avec des rencontres sur le stand qui tenteront de rendre un hommage aux divers apports et contributions, avec une programmation déployée sur plusieurs sites qui met en discussion les évolutions et les réalités des migrations marocaines.

Le Pavillon du Conseil compte également un espace dédié aux publications du Conseil en présence de leurs auteurs, une collection de publications scientifiques, d’ouvrages littéraires et de beaux livres sur les migrations.

"Tamaghrabit au cœur du SIEL" Dr. Abdellah BOUSSOUF Secrétaire général du CCME

"C’est avec le même esprit qui nous a toujours animés lors de nos précédentes participations que nous prenons part au Salon International de l’Edition et du Livre, relevant, avec des compétences marocaines du monde, le défi de participer à la 28ème édition de cet important événement marquant la vie culturelle et institutionnelle au Maroc. Il va sans dire que la communauté marocaine à l’étranger évolue au sein d’espaces culturels aussi nombreux et variés que le sont les pays de résidence eux-mêmes, et vit une interpénétration culturelle qui peut parfois aboutir à une interpénétration identitaire. Voilà pourquoi la personnalité marocaine en général et celle du Marocain migrant en particulier est une personnalité particulièrement riche et enrichissante. C’est précisément cette multiplicité entre la mère-patrie avec ses divers affluents et la diversité des pays de résidence qui créera ce modèle unique, que l’on convient aujourd’hui de nommer marocanité ou tamaghrabite. Ce défi nous enjoint, au CCME, d’être partie prenante dans toutes les occasions nationales où la question des attentes comme des apports des Marocains du monde se trouve être posée. Le SIEL, qui marque, dans sa 28ème édition, la douzième participation du Conseil à ce rendez-vous national important, est justement l’une des occasions principales de débattre, de différents angles, de la culture marocaine au-delà de nos frontières. Le SIEL constitue d’une part une opportunité qui permet au Conseil de concourir à la publication et la présentation d’écrits et d’autres créations des Marocains du monde, et d’autre part une occasion de relancer le débat public à propos de questions liées à la Communauté marocaine à l’étranger. En cette année marquée par les succès du Maroc dans les domaines de l’industrie, de l’art, de la diplomatie et de la production littéraire, tous résumés par les prouesses de l’équipe marocaine au mondial du Qatar – non seulement au niveau des résultats sportifs qui ont valu à notre pays la quatrième place, mais également aux valeurs que les Marocains ont montrées à des milliards de spectateurs à travers le monde –, il nous a semblé opportun de choisir, lors de cette session du SIEL, la marocanité en tant que thème et que passerelle portant les valeurs humaines dans les deux sens : celui de l’enrichissement de la nation marocaine, et celui de la promotion de ces valeurs vers les horizons où vivent près de cinq millions de Marocains à travers le monde. Cette année, la participation du CCME englobe des espaces de débat et d’échange d’idées, des spectacles cinématographiques et des expositions artistiques ayant trait aux questions des Marocains du monde et aux valeurs, de même que la présentation des publications du CCME au titre de cette année, publications qui ont dépassé les soixante, à raison de plus de cinq publications par mois. Cette session se distingue d’ailleurs par la présentation de l’Encyclopédie de la Civilisation marocaine, à travers laquelle le Conseil vise, en des langues universelles, à offrir au monde une vue ouverte sur une civilisation antique, ouverte aux exploits de l’humanité et participant à la pérennité des nobles valeurs." Dr. Abdellah BOUSSOUF Secrétaire général du CCME.

"Tamaghrabit…les déterminants de l'identité et les catalyseurs du soft power" du Dr. Abdellah BOUSSOUF.

Les valeurs ont un rôle central dans la vie des individus, des communautés et des institutions. Ce sont les valeurs dirigeantes d'une société qui lui donnent une empreinte et garantissent qu'elle soit enracinée dans la réalité et projetée dans le futur. C’est ce que l'on peut appeler l'identité culturelle et qui se définit au fil du temps.

Cette identité ne peut être séparée du récit que la société construit d'elle-même et du monde, à travers des valeurs formées principalement à partir de la narration de la société, des individus et des groupes. C’est la somme de ces interactions qui formulent l’identité d’une société, la distinguant d’autres sociétés ayant des orientations culturelles différentes. Les Marocains ont, à travers l’histoire, interagi avec un ensemble de valeurs découlant de leur récit au monde, formant une spécificité culturelle marocaine qui les distinguait des autres sociétés partageant une gamme de composants tels que la religion et la langue, par exemple. Cette identité marocaine a des manifestations dans divers aspects de la vie religieuse, spirituelle, culturelle, artistique et urbaine... C'est ce que nous appelons aujourd'hui «Tamaghrabite».

La Constitution du Royaume du Maroc de 2011 a résumé les caractéristiques de «Tamaghrabit» lorsqu'elle a défini les composantes et les affluents de l'identité marocaine, «Arabo-islamique, Amazighe, Hassanie» et a souligné que l'identité marocaine est riche de ses affluents « africain et méditerranéen». Ces composantes et affluents ont fait du Maroc un pays enraciné dans la profondeur de l'histoire, dans lequel les cultures et les langues se rencontrent, ce qui a conféré de la diversité et de la distinction à son patrimoine culturel.

Cette spécificité marocaine s'est manifestée de manière plus significative sous deux aspects: l'aspect religieux et l'aspect culturel.

L'une des particularités religieuses qui distinguent le Maroc est son adoption de l'islam modéré représenté dans le dogme ashaarite, le rite malékite et le soufisme sunnite, ainsi que l’institution de la commanderie des croyants en tant que fondation et composante fondamentale de l'identité marocaine garantissant surtout la préservation des constantes religieuses, les composantes culturelles et sociales et les affluents de l'État marocain. En ce qui concerne l'aspect culturel, le Maroc se distinguait par la richesse de sa culture et de ses particularités qui se manifestent dans l’aspect artistique, urbain et dans tous ce qui a trait au savoir vivre marocain ... Le concept de « Tamaghrabite » ne signifie pas le rejet de l'autre qui est différent, bien au contraire, car les Marocains, en raison des facteurs de la religion, de l'histoire et de la géographie, ont formé pour eux-mêmes une personnalité qui les a distingués des autres sociétés... Cela signifie également que « Tamaghrabit » inclut dans sa structure interne des éléments capables de maintenir la cohésion sociale et d'assurer la continuité.

Programme CCME
.pdf
Télécharger PDF • 8.97MB

Comments


bottom of page