top of page
  • Photo du rédacteurAA

France :  Face à la colère de l’église catholique sur la limite de 30 personnes… Emmanuel Macr

France :  Face à la colère de l’église catholique sur la limite de 30 personnes … Emmanuel Macron recule.

L’église catholique de France est en colère contre le président Emmanuel Macron, concernant le nombre de personnes autorisées à prendre part aux messes.

En effet, l’épiscopat catholique a interpellé dès mardi soir le chef de l’État jugeant « irrespectueuse» la limite fixée à 30 personnes pour les messes, en lui demandant de «réviser» cette mesure. L’épiscopat catholique a démontré que la mesure imposant des messes limitées à 30 personnes était «inapplicable».

Mardi soir,  Un communiqué, de indique: Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la conférence des évêques, – assistés du pasteur François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France et du métropolite Orthodoxe Mgr Emmanuel – ont donc immédiatement « interpellé le Président de la République pour demander que soit révisée cette mesure » car « cette mesure irréaliste et inapplicable est tout à fait irrespectueuse de la réalité de la pratique religieuse des catholiques. »

Le communiqué de l’épiscopat s’insurge également du fait que « cette annonce n’est pas du tout conforme aux discussions qui ont eu lieu ces dernières semaines avec les ministres concernés » où l’Église catholique avait proposé «un protocole avec un espace de 4 m2 autour de chaque fidèle et une occupation partielle de l’église au 1/3 de la capacité habituelle ».

Emmanuel Macron recule

Lors d’une conversation téléphonique dans la soirée du 24 novembre, entre le président de la République et le président de la conférence des évêques de France (CEF) Mgr Eric de Moulins-Beaufort qui protestait contre la «stricte limite de 30 personnes pour les messes» imposées par Emmanuel Macron, il a été convenu qu’un nouveau plafond maximal de fidèles pour les messes sera étudié d’ici jeudi matin 26 novembre, pour une «jauge réaliste, tout en étant stricte» a indiqué l’épiscopat par communiqué mercredi matin.

L’application de cette nouvelle limite pour les messes se fera en deux temps : samedi 28 novembre puis, après la réévaluation du 15 décembre.

Avec, lefigaro

1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page