top of page

Depuis le début de l'aventure des Lions de l'Atlas. Une salade niçoise d’infos et un «Lynchage 2.0».


"Des millions de photos, d’audio et de vidéos sont «balancés» sans filtre aucun, si ce n’est la légère modération des réseaux sociaux envers les "contenus". Une grande salade niçoise d’informations produites est servie, sur les réseaux sociaux, chaque jour, par des "journalistes", "penseurs"", amateurs", "publicistes", "perturbateurs", "malveillants", "narcissistes", etc. Chacun trouve ce qu’il cherche et ce qui l’intéresse." Khalid Benzakour

Depuis le début de l'aventure des lions de l'Atlas avec un nouveau challenge, à la Coupe du Monde, plusieurs joueurs et responsables font l'objet d'un «Lynchage 2.0».

Vous vous rappelez des événements entourant la distribution des tickets, pour le match Maroc-France pour le compte de la demi-finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar a fait couler beaucoup d’encre.

Certains ont pointé du doigt le parlementaire et membre du Bureau de la FRMF, Mohamed Boudrika.

Pour se défendre des accusations portées contre lui, Mohamed Boudrika a publié un statut sur sa page Facebook pour affirmer qu’il avait supervisé en personne la distribution des lots qu’il a reçus.


« Contrairement à ce que disent certaines personnes et ennemis du succès concernant la distribution des billets pour le match de l’équipe nationale et l’équipe de France, j’ai reçu de la Fédération marocaine des billets en deux lots, les 6000 premiers billets ont été remis aux organisateurs immédiatement après leur dépouillement dans le stade sud, je les ai supervisés avec les autorités qatariennes que je remercie ».

Il a ensuite indiqué voir reçu un autre lot comprenant 1000 tickets qui aurait été remis, selon lui, « directement aux agents de l’ambassade à l’aéroport international de Doha pour distribution à ceux venant de Casablanca ».

Selon une source bien informée, présente, à Doha, qui a assisté cette délicate opération de bout en bout, nous a confirmé les dires de Mohamed Boudrika et que cette opération s'est déroulée dans un cadre de transparence totale.

Youssef En-Nesyri, un joueur dévoué malgré les critiques.

Le coach Walid Regragui a toujours défendu le joueur dès sa prise de fonction. Pour lui, pas question de se passer de celui qu’il appelle «l’enfant du pays» qui «représente l’avenir». Le coach était alors attendu au tournant après avoir placé sa confiance en En-Nesyri. « Je ne m’intéresse pas au nombre de buts qu’il a marqués, car il y a des choses plus importantes que les buts et En-Nesyri remplit cette condition », avait-il dit lors de la publication de la liste pour les matchs amicaux servant de préparation au Mondial. Comme Oliver Giroud, En-Nesyri est un travailleur de l'ombre qui ne baisse pas les bras, même en temps de doute.

Nonobstant ces critiques, l’apport de Youssef En-Nesyri en équipe nationale est indéniable. Mais il faut être un fin connaisseur du football pour en prendre conscience, c’est du moins ce qu’en pense son coach. «Il n’y a que les entraîneurs de haut niveau ou les gens qui suivent vraiment le football qui peuvent constater le travail qu’il fait (en parlant d’En-Nesyri, NDLR.)», a tonné Walid Regragui, lors de la conférence de presse d’avant match contre le Canada, jeudi 1er décembre 2022.

Le meilleur buteur du Maroc en Coupe du monde.

Joueur au physique atypique, Youssef En-Nesyri est souvent moqué pour son manque d’aisance technique et ses ratés. Le svelte et longiligne attaquant des Lions de l’Atlas (1,89 m) a profité de la Coupe du monde pour remettre le public dans sa poche.


Comments


bottom of page