top of page

Covid-19: Le Maroc interdit l'accès à tous les voyageurs en provenance de Chine à partir du 3/1/2023


Le Maroc interdit l'accès à tous les voyageurs en provenance de Chine à partir du 3 janvier 2023 (Ministère des AE)

Le Maroc a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire des voyageurs en provenance de Chine à partir du 3 janvier «afin d'éviter une nouvelle vague de contaminations» au coronavirus.

«Les autorités marocaines ont décidé d'interdire l'accès au territoire du royaume du Maroc à tous les voyageurs, quelle que soit leur nationalité, en provenance de la République Populaire de Chine», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L'interdiction entrera en vigueur «à partir du 3 janvier et jusqu'à nouvel ordre», précise la même source.

Cette mesure sera appliquée à partir du 3 janvier 2023 et jusqu’à nouvel ordre, précise le ministère dans un communiqué, notant que "le Royaume du Maroc a suivi de près, ces dernières semaines, le développement de la pandémie de la Covid en République Populaire de Chine".

"Cette mesure exceptionnelle n’entache nullement l’amitié sincère entre les deux peuples et le partenariat stratégique entre les deux pays et auquel le Royaume demeure fortement attaché", souligne la même source.

La France, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, comme les États-Unis ou la Corée du Sud, ont décidé cette semaine d'imposer un test Covid aux voyageurs venant de Chine.

Les hôpitaux chinois sont soumis à une pression intense en raison de l'arrivée massive de patients infectés par le covid-19 dans les unités de soins intensifs, selon des informations en provenance de ce pays asiatique.

Début décembre, le gouvernement de Pékin a annoncé un revirement complet de sa politique en matière de coronavirus - jusqu'alors la plus stricte au monde - et a commencé à supprimer les confinements obligatoires et le vaste programme de tests, à la suite d'une série de protestations citoyennes contre ces restrictions.

Avec la suppression des tests obligatoires, il est devenu impossible de suivre les nouveaux cas dans le pays, tandis que les autorités chinoises ont rendu difficile le décompte des décès dus au covid en ne comptabilisant dans cette catégorie que ceux causés par une pneumonie ou une insuffisance respiratoire.

Dans un rapport du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCD) divulgué à la presse, les autorités estiment que près de 250 millions de personnes ont été infectées par le covid-19 au cours des 20 premiers jours de décembre.


16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page