top of page
  • Photo du rédacteurAA

Burkina Faso: Un nouveau gouvernement intérimaire de 25 membres approuvé

Le nouvel exécutif nommé samedi par le président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo, compte 25 membres.

L’économiste Albert Ouedraogo a été nommé jeudi au poste de Premier ministre de transition, Albert Ouédraogo a publié samedi soir, une liste de 25 ministres. Le gouvernement compte 22 civils, trois militaires, cinq femmes et deux ministres délégués.

Le président par intérim du Burkina Faso, Paul-Henri Damiba, a approuvé un nouveau gouvernement dont fait partie le ministre de la Défense ayant servi sous l’ancien président Roch Kabore avant que la junte ne s’empare du pouvoir en janvier, montre samedi un décret.

Paul-Henri Damiba a été institué mercredi comme président de transition pour une durée de trois ans.

Lieutenant-colonel dans l’armée, Paul-Henri Damiba était à la tête des militaires qui ont renversé le président Roch Marc Christian Kaboré le 24 janvier, en lui reprochant de ne pas avoir su combattre efficacement les groupes djihadistes dont les attaques ont fait des milliers de morts et plus d’un million de déplacés ces dernières années.

  1. L’ancien ministre de la Défense, le général Barthelemy Simpore, a conservé son poste dans le nouveau gouvernement, selon le décret;

  2. Le Colonel Major Omer Bationo est nommé ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité;

  3. L’écrivain, analyste politique Lionel Bilgo est nommé ministre en charge de l’éducation Nationale et de l’alphabétisation;

  4. Olivia Ragnaghnewendé Rouamba est nommée ministre des Affaires étrangères de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur;

  5. Maître Barthélémy Kere prend la tête du ministère de la justice;

  6. Séglaro Abel Somé, ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective;

  7. Issaka Sourwema, ministère des Affaires religieuses et coutumières;

  8. L’ancien secrétaire général de la confédération générale du travail du Burkina Faso, Basolma Bazié a été nommé ministre en charge de la fonction publique et du travail;

  9. L’ancien ministre de la défense et ambassadeur de l’ex président Blaise Compaoré, Yero Boly est nommé ministre en charge de la Réconciliation nationale.

Une conférence nationale au Burkina Faso a adopté mardi dernier une charte autorisant la junte à mener une transition de trois ans dans le pays d’Afrique de l’Ouest.

0 vue0 commentaire

Bình luận


bottom of page