Belgique: La coutume du Meyboom repose sur une légende du Moyen Âge. (Photos)

lafriqueadulte.com © Igor Pliner Photography


La coutume du Meyboom repose sur une légende du Moyen Âge.

Le Meyboom ou arbre de joie fut planté pour la première fois en 1213 pour célébrer la victoire des Bruxellois sur les Louvanistes.

La plantation du Meyboom, attestée depuis 1308, est la plus ancienne tradition bruxelloise ; elle consiste principalement à planter chaque année le 9 août un hêtre au carrefour de la rue des Sables et de la rue du Marais. L’exercice s’accompagne de cortèges et de diverses activités folkloriques au cours de la journée. Au titre des Géants et dragons processionnels de Belgique et de France, le Meyboom de Bruxelles a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2008 et compte parmi les chefs-d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les différentes mesures sanitaires de lutte contre la propagation de la Covid-19 ont été respectées pendant cet évènement.

lafriqueadulte.com © Igor Pliner Photography


Aujourd’hui, il s’agit d’un défilé haut en couleur (qui se déroule chaque année le 9 août), qui porte un arbre à travers Bruxelles, escorté d’une fanfare, de géants et de divers groupes folkloriques. La plantation du Meyboom est reconnue en tant que patrimoine immatériel par l’Unesco.

La victoire sur Louvain

lafriqueadulte.com © Igor Pliner Photography


La plantation du Meyboom est une tradition qui remonte à l’an 1213, lorsque Bruxelles remporta une victoire majeure sur Louvain. Plusieurs légendes coexistent à propos de l’origine de la dispute (d’un mariage perturbé à une taxe sur la bière).

Une chose est sûre :

Louvain a mordu la poussière et les Bruxellois ont célébré cet événement en plantant un arbre de joie.

lafriqueadulte.com © Igor Pliner Photography


Si l’arbre n’est pas planté avant 17h, le privilège passe aux mains des Louvanistes. Aussi les Gardevils et les Buumdroegers mettent tout en œuvre pour protéger l’arbre contre les Louvanistes aux aguets. Ceux-ci se sont d’ailleurs enfui avec le Meyboom en 1939. Heureusement, les Bruxellois ont trouvé un nouveau Meyboom à temps pour sauver leur honneur.

#plantation #FédérationWallonieBruxelles #belgique #Bruxelles #Meyboom #coutume

0 vue0 commentaire