top of page

Au suivant...: Un grand toilettage va être fait au sein de l'actuel la (FAF)⁉


Zefizef perd face au libyen Al Shelmani

Djahid Zefizef, président de la Fédération algérienne de football (FAF), n’a pas réussi à se faire élire au Comité exécutif de la CAF lors de l’Assemblée générale de l’instance africaine qui s’est déroulée aujourd’hui jeudi 13 juillet 2023 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

En course pour un siège au Comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), le président de la FAF, Djahid Zefizef, n’a obtenu que 15 voix, contre 38 pour son concurrent, le libyen, Abdelhakim Al Shelmani qui représentera donc la zone UNAF (Afrique du Nord) à l’exécutif de l’instance africaine pour la période 2023-2027.


Les autres nouveaux membres du Comité exécutif de la CAF sont Maître Augustin Senghor (UFOA A), Pierre Mouguengui (UNIFAC), Guy AAkpovy (UFOA B), Walter Nyamilandu (COSAFA) et Mutassim Gafa (CECAFA).

Il y a quatre ans, le membre à l’époque du Bureau fédéral de la FAF, Amar Bahloul, avait été battu par ce même libyen, dans la même course. Bahloul avait obtenu 21 voix contre 29 pour Al Shelmani.

Le dernier algérien à avoir réussi à intégrer l’exécutif de la CAF est Mohamed Raouraoua élu en 2009.

Un grand toilettage va être fait au sein de l'actuel la Fédération Algérienne de Football

Selon certaines sources, un grand toilettage va être fait au sein de l'actuel la Fédération Algérienne de Football. En effet, avec les nombreux échecs, liés notamment aux équipes jeunes des Fennecs, ainsi qu’à l’organisation générale du football algérien, beaucoup de haut responsables sont sur le point de sauter de leur poste. Il en va de même pour le président Djahid Zefizef, qui, selon les mêmes sources, posera sa démission très prochainement.

Politisation militarisée du football algérien

Les "championnats" sportifs organisés en Algérie ont été une merveilleuse occasion de vérifier le croisement d’enjeux politiques et sportifs.

Scandale: la fédération algérienne prive son équipe féminine des JO 2024

Alors que la Confédération africaine de football (CAF) vient d’annoncer les résultats du tirage au sort du tournoi olympique féminin qualifiant pour les prochains Jeux olympiques, l’Algérie s’est distinguée par son absence, sur fond de scandale.

La sélection féminine ne pourra pas participer aux éliminatoires des Jeux olympiques 2024 (zone Afrique) en raison d’une bourde monumentale des gestionnaires du ballon rond en Algérie.

Trop occupés à exécuter un agenda politique marocophobe, notamment l'organisation d'un match entre le Mouloudia et une équipe du Polisario, les responsables algériens ont oublié de procéder à l'inscription de la sélection féminine algérienne, auprès de la CAF, avant la date butoir fixée par l’instance panafricaine.

Une scandaleuse erreur qui empêchera les jeunes femmes algériennes de participer à un événement sportif planétaire et qui révèle encore une fois l’incompétence de la Fédération algérienne de football.

Pour rappel, les Lionnes de l’Atlas, vice-championnes d'Afrique en titre, sont exemptées du premier tour du tournoi olympique qualifiant aux JO de Paris 2024. Au terme de ce tournoi, deux équipes africaines représenteront le continent aux Jeux Olympiques de Paris.

Djahid Zefizef a été à la tête de la FAF en tant que successeur de Charaf Eddine Amara, qui lui même avait démissionné suite à la défaite de l’Algérie contre le Cameroun l’année dernière à Tchaker. L’actuel patron du football algérien est donc au pouvoir depuis près d’un an maintenant. Toutefois, ce qui s’est passé durant cette année remplie de pleurs, d'échecs... au public des Verts.

Comments


bottom of page