top of page
  • Photo du rédacteurAA

Algérie: Said Chetouane livre son témoignage, la police politique cherche à s’extirper via son

Algérie: Said Chetouane livre son témoignage, la police politique cherche à s’extirper via son porte parole Bensdira.

Said Chetouane, adolescent de 15 ans, a livré son témoignage ce dimanche sur  les sévices sexuels qu’il a subi lors de sa garde à vue dans un poste de police après son interpellation à Alger lors d’une marche. Après le tollé qu’ont soulevé les informations selon lesquelles il a subi des «attouchements sexuels » par des policiers, Said Chetouane a indiqué qu’il a été maltraité par les policiers qui l’ont embarqué et ils ont même essayé de « le violer ».

Le mineur a indiqué qu’il a été embarqué par des policiers samedi au niveau de l’Émir Abdelkader (Said Chetouane n’a pas précisé s’il était arrêté à la Place Emir Abdelkader ou au niveau du lycée Emir Abdelkader, ndlr) avec d’autres personnes : Salmane Mohamed (de Chlef, ndlr), un résident à Bab El Oued et un autre de Tipasa sans préciser leurs noms. « Salmane Mohamed a été traité avec racisme », a témoigné Said Chetouane, qui a ajouté que les policiers ont dit à Salmane Mohamed : « Toi tu es un chien, tu es venu de Chlef pour scander »Madania » à Alger». A noter que « Madanya machi askarya » (Etat civil et non militaire) est le slogan scandé lors des marches du mouvement populaire « Hirak ».

Interrogé sur ce que les policiers lui ont fait, l’adolescent a indiqué : « Ils ont essayé de me violer« . Selon lui, il a été interpellé avec plusieurs autres manifestants. « Ils nous ont traité comme des chiens », a-t-il encore témoigné, en précisant que les policiers, qui se trouvaient à l’intérieur du véhicule dans lequel ils ont été embarqués, ne les ont pas traité avec respect, lui et les personnes qui étaient avec lui.


La version de la police politique.

Comme à l’habitude, la mafia militaro-politico-financière algérienne cherche à s’extirper de ce scandale qui malheureusement n’est pas le premier du genre, ni le dernier….

Live:🇩🇿🇩🇿 04 Avril: Massinissa Guermah, Ramzi Yettou, Walid Nekkiche, Said Chetouane, Ayoub Ag Adji et autres victimes du terrorisme d’Etat: Les criminels en Algérie ont bénéficiés de l’immunité instaurée par Bouteflika. L’impunité totale qui est entrain de détruire l’Algérie. pic.twitter.com/t6zV1uqxga — Said Touati (@epsilonov71) April 4, 2021

Said Bensdira, Agent et porte parole du DRS (Avocat du diable), selon Said Bensdira, il s’agit de complot, conspiration, manigances et que  Said Chetouane est un enfant adultérin ou illégitime…. Des déclarations «sans fondement» pour la maman de l’enfant qui a aussitôt démenti  en montrant livret de famille et le jugement. écoutez


Lire aussi:


3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page