Algérie: La chaîne publique française (France 5), vient en aide à la mafia politico militaro financi

La chaîne publique française France 5, vient au secours de la mafia politico militaro financière algérienne…

Le documentaire de la chaîne publique française France 5 «Algérie, mon amour» sur le mouvement de contestation populaire en Algérie, diffusé ce mardi soir,  a profondément déçu les Algériens. La révolution de tout un peuple pour sa liberté, la démocratie et l’Etat de droit est réduite par la chaine publique française à un désir sexuel d’une jeunesse Algérienne « en manque ».

Le réalisateur, Mustapha Kessous, s’est complètement emmêlé les pinceaux, trempant les pesanteurs sociétales dans la revendication éminemment politique du Hirak dont il a complètement dévié la trajectoire.

Du préfet au sous-préfet 

Avant même la fin de la diffusion, des milliers d’internautes ont exprimé leur déception sur la toile. Beaucoup ont classé, dans leurs commentaires, ce navet jamais produit par une chaîne de l’Hexagone dans la case des films commandés par la mafia politico militaro financière algérienne.

«Algérie, mon amour», un documentaire où on passe du politique au social et vice-versa indistinctement, confondant régime politique antidémocratique et chape de plomb communautaire qui bride la jeunesse empêchée de s’épanouir, c’est-à-dire, dans l’esprit du reportage, de boire de l’alcool librement, de vivre en couple sans mariage; bref, de s’adonner à une jouissance effrénée sans limites. Pourtant, ce ne sont pas les lois qui interdisent de tels comportements, mais le conservatisme d’une société de plus en plus traditionaliste, voire fondamentaliste.

Portrait d’une jeunesse déterminée (TV5)

L’espoir de la jeunesse algérienne (Radio-Canada Info)


Lire aussi:
Le Parlement Européen réitère sa profonde inquiétude de la situation des droits de l’homme en Algérie (Document)

#chaînepublique #hirak #Algérie #monamour #française #France5 #MustaphaKessous

0 vue0 commentaire