top of page
  • Photo du rédacteurAA

Algérie-Cameroun: La Fédération algérienne de football (FAF) et le sélectionneur Djamel Belmadi dan

La Fédération algérienne de football (FAF) et le sélectionneur Djamel Belmadi dans de sales draps…

L’arbitrage de Bakary Gassama, lors du match des barrages entre l’Algérie et la Cameroun (1-2) permettant d’accéder à la Coupe du monde 2022, continue de faire parler. Surtout en Algérie où le sélectionneur Djamel Belmadi est revenu avec véhémence sur ce point.

La Fédération gambienne porte plainte contre Belmadi

La Fédération Gambienne de Football (GFF), a demandé à la FIFA et la CAF d’ouvrir une enquête tout en prononçant des sanctions disciplinaires à l’encontre de Belmadi.

« Je ne dis pas qu’il faut tuer… » Djamel Belmadi… Une menace de mort à peine voilée pour certains…

La GFF a annoncé, via un communiqué publié sur sa page Facebook, avoir «déposé une plainte» auprès de son homologue algérienne et demande des enquêtes disciplinaires à la Fifa et la CAF.

«La Fédération a déposé une plainte officielle auprès de la Fédération Algérienne de Football à ce sujet, et a demandé officiellement à la FIFA et à la CAF d’ouvrir des enquêtes et des procédures disciplinaires à l’encontre de l’entraîneur principal de l’équipe nationale algérienne de football M. Djamel Belmadi. (…) Sur la base de ce qui précède, nous avons également demandé à la fédération algérienne de faire une déclaration publique condamnant les actions de M. Belmadi et toutes les attaques verbales contre M. Gassama par des Algériens et de prendre toutes les précautions nécessaires pour empêcher leurs fonctionnaires et leurs ressortissants de faire d’autres remarques négatives et menaces contre la personne de M. Gassama. Dans le cas contraire, leur fédération sera tenue pour responsable et complice de tout préjudice qui pourrait lui arriver», peut-on lire dans le communiqué de la GFF.Le patron de la sélection algérienne a fustigé l’arbitre gambien dans une déclaration accordée à la chaîne officielle de la FAF: «Plus jamais de la vie, on laissera deux ou trois personnes conspirer contre notre pays. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille».

Pour rappel, le Cameroun a menacé de recourir à la FIFA pour clouer le bec des mauvaises langues.

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot), via un communiqué officiel publié lundi, a également exprimé son indignation quant aux «allégations diffamatoires» qui sous-entendent que les Lions indomptables auraient été favorisés aux dépens de l’Algérie en barrage de la Coupe du monde 2022.


La fédération algérienne de football répond à Samuel Eto’o… Son président calme le jeu et en appel à son amitié avec Samuel Eto’o

La fédération algérienne de football a répondu à la Fecafoot après la sortie de Belmadi sur l’arbitrage du match retour entre l’Algérie et le Cameroun.

24h après la sortie de Samuel Eto’o sur les propos à polémiques du sélectionneur Djamel Belmadi, c’est au tour de la fédération algérienne de football de répondre à la Fecafoot. Dans un communiqué, le patron de la FAF, Amara Charaf-Eddine a déclaré que le « sélectionneur et la FAF n’ont à aucun moment insinué ou encore accusé la Fecafoot ou autre fédération ou bien instance internationale de quoi que ce soit« .

« Par contre, ils ont à maintes reprises dénoncer légitimement le comportement de certains arbitres dont les décisions et attitudes ont influé négativement sur le déroulement voire le résultat d’un match » , peut-on lire dans le communiqué:

George Weah aux algériens : « nul n’a le monopole de la violence »Le président du Libéria s’insurge contre la violence dont a été victime Karl ToKo Ekambi.

Ce samedi, l’Olympique de Lyonnais s’est défait de Montpellier à domicile dans un festival offensif (27 tirs, 13 cadrés) et se replace à quatre points du Top 5. L’OL s’est fait peur, mais finit par remporter cette rencontre. Un match marqué par les incidents entre Karl Toko-Ekambi et les Bad Gones.

En effet, après son but contre Montpellier Karl Toko-Ekambi a célébré cette réalisation en posant son doigt sur sa bouche en direction des Bad Gones. L’attaquant camerounais a été copieusement sifflé et insulté par le Virage Nord. Selon les dernières informations de Téléfoot, ce dimanche, la famille de du Lion Indomptable a été insultée samedi dernier lors du match. Ce qui expliquerait alors la réaction amère du joueur après son but…

Réagissant sur cette actualité George Weah adresse un message fort aux algériens :
Le Président George Weah dit stop aux mouvements humeur à sens unique. l’Algérie doit comprendre le silence de la FIFA et respecter ses adversaires.Pourquoi harceler les joueurs Camerounais ? Le football n’a pas besoin de nous séparer mais de nous égailler.Ce que les supporters Algériens ont fait à Karl ToKo Ekambi peut aussi arriver à leurs stars qui évoluent dans ces pays-là !Même les camerounais peuvent vous mettre mal alaise. N’allons pas jusque-là j’ai peur que certains pays soient bannis du football à cause du manque de fair-play.J’ai évolué dans plusieurs pays et connais le tempérament de certains. Les camerounais savent jouer au foot et ils sont sympas. Toute l’Afrique vous regarde depuis le 29 Mars 2022.  Faites très attention d’engendrer autre chose ! Nul n’a le monopole de la violence !

Des critiques qui n’ont pas plu à l’ancien arbitre Tony Chapron.

Grâce à un but d’Ahmed Touba à la 118ème minute lors du match des barrages contre le Cameroun, l’Algérie pensait avoir acté sa qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais à la dernière seconde, Karl Toko-Ekambi qualifiait les Lions Indomptables.

Les semaines passent mais l’arbitrage de Bakary Gassama n’est toujours pas digéré chez les Algériens. Lors d’une interview visant à annoncer sa reconduction à la tête de l’équipe nationale, le sélectionneur Djamel Belmadi avait poussé un nouveau coup de gueule en annonçant qu' »on ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. » Des propos qui n’ont pas plus à l’ancien arbitre de Ligue 1, Tony Chapron.


Le consultant de Canal+, celui qui a dirigé 433 matchs professionnels a fait savoir que les propos de Belmadi ne doivent pas être impunis: « C’est gravissime ce qu’il dit. Il devrait être suspendu pour un moment. » Tout en indiquant que certaines paroles de l’Algérien sont « clairement un appel à la violence. »

🇩🇿 Dans le cadre de l’annonce de sa reconduction à la tête de l’équipe nationale, l’entraîneur de l’Algérie Djamel Belmadi en a remis une couche sur Bakary Gassama, l’arbitre gambien du barrage à la Coupe du monde 2022 perdu contre le Cameroun.https://t.co/udKZ3JLbs0 — RMC Sport (@RMCsport) April 24, 2022

« Belmadi est un médiocre »

Si le scénario fou de la rencontre n’a pas tourné à l’avantage des Fennecs, Chapron estime que ces derniers ont perdu seuls la possibilité de se qualifier pour le Mondial 2022: « Si les Algériens ne vont pas à la Coupe du monde, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Quand vous marquez un but à la 118ème minute dans un match de barrages et que vous finissez par perdre, posez-vous des questions. C’est eux qui sont responsables de l’élimination et pas l’arbitre. »

L’ex-officiel est allé plus loin en soulignant qu’il n’y a rien de louable au fait d’imputer une défaite à un arbitre. Et que c’est uniquement un signe de médiocrité: « Les médiocres trouvent toujours des boucs-émissaires, c’est le cas de Belmadi (…) Les champions trouvent des solutions et les médiocres cherchent des excuses. Belmadi est un médiocre. »

A lire aussi:

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page