top of page
  • Photo du rédacteurAA

VLADIMIR POUTINE, UNE «FUREUR» MALADIVE ITINÉRAIRE DU CHAOS RUSSE DU 4 IÈME REICH By K Kaddouri©®

VLADIMIR POUTINE, UNE « FUREUR » MALADIVE ITINÉRAIRE DU CHAOS RUSSE DU 4 IÈME REICH By K Kaddouri©®

Je me laisse la liberté de penser que « Chaque espace porte les empreintes de ses sabots et les godasses de Poutine laissent les traces de sang indélébiles » !Le monde est en «stand-by» car Poutine, l’empereur d’une Russie du 19eme siècle, en croisade pour un 4 ieme Reich, continue de creuser  ses tranchées pour marquer son territoire.
  1. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine lançait ses bombes d’armes chimiques sur des populations civiles, à la solde du boucher Syrien.

  2. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine s’est imposé sur les terrains militaires en Géorgie, en Tchétchénie…

  3. Le monde s’est tu, lorsque Poutine s’est imposé tel un empereur de nouvel âge sur le territoire Africain, tuant, massacrant, violant…

  4. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine s’adressait aux dirigeants européens par des menaces non dissimulées, et pour rappel, Sarkozy en avait eu un « After tête à tête » encore non digéré.

  5. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine s’impose sans rdv sur «SA base militaire en Syrie», appelant Bachar EL Assad à venir le retrouver sur «SA base en Syrie».

  6. Le Monde s’est tu, quand Poutine déroge aux règles de la diplomatie étrangère pour imposer sa conduite et le cadre dans lequel il souhaite entreprendre ses négociations

  7. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine assassine tous les journalistes, les opposants et les lanceurs d’alertes.

  8. Le Monde s’est tu, lorsque Poutine fait du nettoyage à tous les niveaux de la société russe, en pratiquant «une Purge» dans son propre pays.

  9. Le monde s’est tu, lorsque Poutine a décidé que les élections démocratiques seraient faites avec les impératifs dictées par la dictature démocratique typiquement «russe».



Je pense que toutes ces images de choc c’est évidemment tout ce que veut nous transmettre Mr Vladimir Poutine.Images choisies que veut bien nous transmettre V. Poutine !

Poutine, ex du KGB, dans lequel il restera un sans grand grade ni grand échelon, à la suite d’une «fuite sur sa vie privée». En effet Mr Sergueï Jirnov, ancien du KGB, ayant rencontré V. Poutine en 80’, est en phase finale d’une maladie, il n’a plus peur et il révèle le 24/02/2022, une information (?) en direct, information  que n’ont pas voulu éditer les journaux français, portant sur la liaison «intime» de Poutine avec Sergueï Rodlugin ou même avec Medvedev (?) .

Poutine ne veut pas convaincre, s’impose par orgueil; Poutine a ce mal que possède de nombreux individus, chefs de guerre, malade mais responsable de leurs actes, car sa folie responsable est bien plus complexe qu’une maladie commune.

Poutine doit s’imposer, et pratique vulgairement «le culte de la personnalité» au dépend de la santé de son peuple ; Il veut se faire aduler tel un empereur, traçant et piétinant tout sur son chemin car l’image du grand empereur du 19eme siècle, de l’ »Empire Russe »  disparu avec l’histoire du 20 ième siècle, il porte encore ses blessures lesquelles servent de poussoir pour justifier les résolutions d’empire de Poutine d’une nouvelle Russie.

Quelle sera l’attitude de cet occident qui regardait cet enfant, poser à multiples reprises les doigts sur le feu sans «se faire gronder», comme l’ont été nombreux dirigeants qui avait «transgressé les lignes au 1/100 000 plus petit que Poutine».

La crise économique semble être la conséquence avec comme premier effet la hausse du baril à 105 $ le baril, La crise sur les consommations, blé…

Quelles sont les sanctions possibles :

  1. Blocage du système bancaire est une possibilité mais Poutine peut également être un garant d’une cyber attaque à grande échelle; Aussi, revenir aux systèmes de communications traditionnelles des 80’ est déjà une option recadrée depuis quelques années.

  2. Sanction économique ou politique autour de la Russie-Poutine et ses pays sbires : «personne – pays non Grata».

Pour rappel Poutine s’est fait lui-même ses propres ennemis et a voulu se doter d’alliés en «militarisant quelques pays», souvent peu importants mais avec pour caractéristiques d’avoir quelques minerais et productions de matières premières /nombreux pays du «tiers monde».

La grande inconnue de ce début de « chaos » à l’échelle internationale, au-delà du conflit qui opposerait Poutine à l’Europe, est La Chine, son voisin de palier, encore très peu visible.Serait-il un ultime médiateur pour rompre ce conflit Russe-Ukraine ?

La volonté de Poutine n’est pas économique mais bien certainement d’envahir pour instaurer son «PROPRE REICH» dont il dessine et redessine les contours, bien avant son agression militaire en Géorgie.

Son mal provient de son enfance, de son existence, dans une Russie en mal d’exister, qui a du mal à exister malgré une exhibition forcée. Et il a malheureusement enchainé son propre peuple.

La désolidarisation de l’URSS a aussi joué sur l’accentuation des crispations de cet empire Russe-Poutine en déflagration idéologique voire sentimentale et affective.

Les pays d’occident, l’OTAN … ne sont ni des saints, ni des innocents, mais la raison de «la paix militaire» reste encore leur fil rouge.

Poutine est comme sa Russie, son empire russe, un animal, un prédateur blessé pas les jeux de guerre mal calculés et souvent trop risqués.

L’économie de la Russie, n’est pas si florissante depuis une dizaine d’années, ses infrastructures, ses écoles, son secteur hospitalier, son PNB est proche de celui d’un petit pays (dont je ne ferai pas la comparaison).

Le risque encouru est aisément lisible: Poutine est en fin de vie, il n’a pas exaucé tous ses rêves de grandeurs mais sa folie est manifestement responsable, car il «se guide sciemment vers un suicide» orchestré car il souhaite avant tout, écrire son nom, dans l’histoire de son pays, par son empreinte tachée de sang, mémoire dont la grandeur de la Russie n’est plus, peut-être un peu  beaucoup, à cause de lui aussi. By k Kaddouri©®.

0 vue0 commentaire

コメント


bottom of page