top of page
  • Photo du rédacteurAA

VENEZUELA: Mort du chef de l’exécutif de Caracas Darío Vivas, positif au Covid-19

VENEZUELA: Mort du chef de l’exécutif de Caracas Darío Vivas, positif au Covid-19.

Ce dignitaire du pouvoir avait été nommé le 29 janvier par Nicolás Maduro à ce poste qui correspond au statut particulier de la capitale, Caracas, où s’exerce parallèlement aux fonctions municipales une administration pilotée par l’État, le district fédéral.

Le chef du gouvernement de Caracas, Dario Vivas, qui représente le gouvernement national dans la capitale vénézuélienne, est décédé jeudi à l’âge de 70 ans, près d’un mois après avoir été testé positif au coronavirus, a-t-on appris de sources officielles. « Une immense tristesse envahit nos cœurs pour suite au départ d’un grand frère de la vie, Darío Vivas. Un révolutionnaire infaillible qui a mené mille batailles et luttes aux côtés du peuple. Un gros câlin à votre famille et à vos amis.« , a réagi le « président » vénézuélien Nicolás Maduro sur Twitter.

Una inmensa tristeza embarga nuestro corazón por la partida física de un gran hermano de la vida, Darío Vivas. Un revolucionario a toda prueba que estuvo al frente de mil batallas y luchas junto al pueblo. Un gran abrazo a sus familiares y amigos. #HastaLaVictoriaSiempreDarío pic.twitter.com/ZFOOWrd82O — Nicolás Maduro (@NicolasMaduro) August 13, 2020

Dario Vivas avait été testé positif au COVID-19 le 19 juillet. Le chef du gouvernement du district de la capitale est directement nommé par le « président » et gère la capitale et son district au nom de l’État central, à la différence des autres États vénézuéliens

Plusieurs hauts dirigeants proches du président Nicolas Maduro ont annoncé ces dernières semaines avoir contracté le virus, dont Jorge Rodriguez, ministre de la Communication et de l’Information, Tareck El Aissami, ministre du Pétrole, et Diosdado Cabello, président de l’Assemblée constituante, qui s’est substituée au Parlement dominée par l’opposition.

Le média colombien consacre un article aux dignitaires du régime atteints par le Covid-19 dans l’entourage du dirigeant Nicolás Maduro. “La pandémie de Covid-19 a affaibli le cabinet de Nicolás Maduro”, écrit le quotidien.

L’armée également touchée

Ainsi le numéro deux du pouvoir, Diosdado Cabello, est-il sorti l’hôpital très amoindri ces derniers jours, après que des rumeurs ont couru sur son décès. De leur côté, le vice-président de la communication, Jorge Rodríguez, a annoncé le 12 août être infecté, et Tareck El Aissami, ministre du Pétrole, reçoit toujours des soins et reste à l’isolement.

Plusieurs gouverneurs de province ont aussi annoncé ces derniers jours qu’ils étaient positifs au coronavirus. L’armée est également touchée, avec plus de 160 militaires infectés, selon des chiffres de juillet.

Selon les chiffres officiels, contestés par l’opposition et des organisations non gouvernementales, ce pays de 30 millions d’habitants compte 30.369 cas et 259 décès.

La dernière fois que Darío Vivas a crié en présentant Hugo Chávez.

Le 11 mars 2013, six jours après la mort d’Hugo Chávez, un événement a été organisé à Caracas. Là, le président en charge, Nicolás Maduro, demande à Darío Vivas de répéter le fameux cri qu’il avait l’habitude de lancer lors de la présentation du commandant Chávez avant chaque discours de campagne..


En la jornada 14° de limpieza, desinfección y embellecimiento, estuvimos en el urbanismo #ParqueCentral: @MVzlaBella, @Barrio_Tricolor, @PCivil_Ve y @bomberos_dc. ¡Juntos vamos a derrotar al #COVID__19! #VenezuelaEnBatallaVictoriosa @NicolasMaduro pic.twitter.com/SRIjnvHJ50 — Darío Vivas (@dariovivaspsuv) July 16, 2020

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page