top of page

Tunisie: un policier tué, des coups de feu près d'une synagogue... Chasse à l’homme et évacuation...


Les tirs ont été entendus ce mardi soir depuis la synagogue de la Ghriba, faisant paniquer des centaines de fidèles qui participait au pèlerinage juif annuel.

Des tirs ont retenti mardi soir près de la synagogue de la Ghriba sur l'île tunisienne de Djerba.

Ces coups de feu sont survenus peu après la découverte sur le port de Djerba du corps d'un policier tué et dont l'arme avait disparu.

En plein pèlerinage

Les tirs ont été entendus depuis la synagogue de la Ghriba, faisant paniquer des centaines de fidèles qui participait au pèlerinage juif annuel.

Des renforts policiers ont été déployés autour de la synagogue pour sécuriser les pèlerins.

Des médias tunisiens ont affirmé que le meurtrier du policier a été abattu par les forces de l'ordre. Plusieurs médias ont affirmé que le policier avait été tué par l'un de ses collègues à la suite d'une dispute mais aucune confirmation n'a pu être obtenue dans l'immédiat de source officielle.

Chasse à l’homme et évacuation des pèlerins d’El Ghriba

Une vaste chasse à l’homme est en cours, en ce moment à Djerba, après les changes de coups de feu au niveau du port, et après la découverte du cadavre d’un policier tué, et son arme volée.

D’un autre côté, une évacuation et une sécurisation des pèlerins juifs est en cours, sachant que selon les sources sur place, qu’il n’y a aucune victime parmi les ressortissants juifs.

Les témoins sur place assurent que les pèlerins sont sécurisés par les forces de l’ordre dans la synagogue et dans le Caravansérail en face.

Des témoins assurent qu’il y a eu des échanges de coups de feu, près de la synagogue, mais pas devant elle, ni à l’intérieur. Et ils assurent ne pas avoir vu d’éléments terroristes, mais juste des policiers qui tirent.

Selon les organisateurs, plus de 5000 pèlerins juifs, essentiellement venus de l'étranger, ont participé cette année au pèlerinage de la Ghriba, plus ancienne synagogue d'Afrique, qui a repris l'année dernière après deux ans d'interruption en raison de l'épidémie de Covid-19.

Organisé chaque année au 33e jour de la Pâque juive, le pèlerinage de la Ghriba est au cœur des traditions des Tunisiens de confession juive, qui ne sont plus que 1500 à l'année, majoritairement installés à Djerba, contre 100000 avant l'indépendance en 1956.

Des pèlerins viennent aussi traditionnellement de pays européens, des Etats-Unis ou encore d'Israël.

Leur nombre avait considérablement diminué après un attentat suicide au camion piégé contre la synagogue en 2002, qui avait fait 21 morts.

Comments


bottom of page