top of page
  • Photo du rédacteurAA

Tunisie: Les demandeurs d’asile ont manifesté devant le centre du HCR à Zarzis

Tunisie: Les demandeurs d’asile ont manifesté devant le centre du HCR à Zarzis…

Des réfugiés et demandeurs d’asile s’étaient rassemblés lundi devant le bureau du haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Zarzis, la ville côtière dans le sud-est de la Tunisie. Ils réclamaient pour la plupart d’entre une évacuation vers d’autres pays et dénonçaient le mauvais traitement infligé par le HCR.

La majorité de ces personnes ont été secourues au large de la Tunisie après le chavirage des embarcations qui les transportaient lors de tentatives d’immigration vers l’Europe

La Tunisie héberge presque 5.000 réfugiés et demandeurs d’asile, fuyant les conflits au moyen orient (Syrie, Iraq, Palestine, Yémen) mais aussi en provenance de pays de l’Afrique subsaharienne (Cote d’Ivoire, Soudan, Erythrée, Somalie). Ils arrivent en Tunisie par la voie terrestre, aérienne ou maritime passant par les pays voisins. Beaucoup d’entre eux ont entrepris des voyages périlleux et ont subi des graves violations des droits humains pendant la traversée ou pendant la détention en Libye.

Selon des statistiques du Forum tunisien des droits économiques et sociaux, sur les neuf premiers mois de 2021, les garde-côtes tunisiens ont intercepté environ 19 500 candidats à la traversée de la Méditerranée. Sur son site le conseil tunisien pour les réfugiés, active dans le domaine de l’asile comptabilise plus de 9 000 réfugiés et demandeurs d’asile.

La Tunisie n’extrade pas les réfugiés vers leur pays d’origine s’appuyant sur la ratification de la convention internationale de 1951 relative aux droits des réfugiés et les législations qui protègent le droit des réfugiés. Mais dans ce pays, le HCR, déplore l’absence d’un cadre législatif garantissant la protection des réfugiés en Tunisie.

Situation des réfugiés, explications de la Représentante du HCR

La Représentante du Haut-commissariat des Nations unis pour les réfugiés (HCR) en Tunisie, Hanane Hamdane a affirmé qu’il ya 6.700 réfugiés et demandeurs d’asile inscrits auprès des services de l’agence dans le pays.

Dans une déclaration accordée à Tunisienumérique, mardi 16 février 2021, en marge d’une conférence de presse à Sfax pour la conclusion d’un accord de coopération avec la municipalité, Hanane Hamdane a précisé que le HCR, en coopération avec les autorités tunisiennes, offre le soutien et la protection aux réfugiés et demandeurs d’asile et tente de trouver des solutions permanentes pour leur réinstallation dans d’autres pays ou trouver d’autres alternatives pour une situation durable.

Le Représente du HCR a indiqué que c’est la deuxième visite dans la ville de Sfax, assurant qu’il s’agit aujourd’hui de nouer un partenariat stratégique avec la municipalité au regard de la présence de réfugiés dans la ville et du rôle avant-gardiste de la municipalité dans l’accueil et la prise en charge des réfugiés.

Outre le soutien et le protection des réfugiés et demandeurs d’asile et la recherche de solutions permanentes, le HCR à travers le monde œuvre durant cette période de la pandémie du coronavirus à apporter des aides et les soins en coopération avec les autorités des pays et à trouver des moyens d’intégration des réfugiés.

Elle a annoncé que le HCR possède deux bureaux le siège principal à Tunis et un bureau à Zarzis, ajoutant que depuis la guerre de la Libye, des réfugiés arrivent, mais leur nombre reste modeste.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page