top of page

​Témoignages des médias sur l'organisation de la cérémonie des CAF Awards... (sauf les Kouloughlis)



La cérémonie des CAF Awards organisée au complexe Mohammed VI de football à Maâmora au Maroc, sûrement la mieux organisée de l’histoire.

Témoignages des médias sur la bonne organisation de la cérémonie des CAF Awards
L’excellente organisation du Maroc des CAF Awards

Pour la première fois la cérémonie des CAF Awards dans la capitale marocaine, le Royaume chérifien a surpris plus d’un journaliste, plus d’un sportif, à travers son organisation jugée «excellente» et ses stades aux normes internationales.

Un événement à la hauteur, qui respecte l’Afrique en offrant à ses invités le meilleur traitement possible, et qui montre surtout que le continent est aussi bien équipé que les pays occidentaux.

Les invités de la cérémonie des CAF Awards organisée à Rabat ont souligné la bonne organisation de cette messe du football africain pour l’édition 2022.

Présent tout comme certaines anciennes gloires du football africain, Emmanuel Adebayor (ex capitaine des Eperviers du Togo) faisait partie des grands invités qui ont pris part à la cérémonie des CAF Awards.

Tenue au complexe Mohammed VI de Rabat, la cérémonie des récompenses a tenu toutes ses promesses. En effet, les autorités marocaines n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet évènement africain. Et c’était l’occasion pour le Togolais d’admirer le cadre qu’il qualifie de ‘’beau’’.

« Le cadre est très beau. Il va falloir qu’on ait ces genres d’infrastructures en Afrique de l’ouest. On en a les moyens. C’est toujours un plaisir d’être présent à cet évènement des CAF Awards. Cela me permet de retrouver des joueurs que j’admirais à la télévision comme Jay Jay Okocha, Daniel Amokachi… », a laissé entendre le Ballon d’or africain 2008 au micro de Canal 2 international.

Le Royaume du Maroc au top. Les responsables de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) avec à leur tête M. Fouzi Lekjaâ ont concocté une cérémonie des CAF Awards haut de gamme, certainement la mieux préparée de l’histoire.

(Sauf les Kouloughlis): Dans un monde où la critique négative est omniprésente...Les médias algériens fustigent la cérémonie des CAF Awards organisée au Maroc

Malgré le succès du Maroc dans l'organisation de la cérémonie des CAF Awards 2022, comme en témoigne plusieurs officiels de la fédération et des stars du football du continent, les médias algériens n’ont pas été du même avis. Ils ont ainsi tenté de dépeindre la cérémonie ressemblant à un «enterrement», pointant un événement «boycotté» par des stars.

Ainsi, le journal Echorouk, proche des centres de décision en Algérie, a déclaré que la cérémonie qui s'est tenue hier à Rabat ressemblait à «un enterrement» et n’y «manquait que les hymnes du célèbre musicien italien Ennio Morricone !». Le média a évoqué l'absence de la star égyptienne, Mohamed Salah, de la cérémonie, en plus du gardien d'Al-Ahly Mohamed El-Shenawy. «Les Egyptiens, comme les Algériens, ont du ressentiment face à la transformation de la CAF en jouet entre les mains» du Maroc, avance-t-il.

Pour donner du crédit à sa thèse, Echorouk jure même que «beaucoup d'Africains manifestent le même mécontentement mais manquent de courage comme les Algériens et les Egyptiens», de peur qu'ils ne soient «lésés dans les couloirs de la CAF».

Si le journal algérien assure que l’Egypte a boycotté la cérémonie, des stars égyptiennes du football étaient pourtant présentes comme Wael Gomaa, Ahmed Schubert. De plus, Mohamed Salah et Mohamed El-Shenawy étaient absents en raison de leur engagement envers leurs clubs.

A rappeler que les anciens internationaux algériens Rabah Madjer et Lakhdar Belloumi avaient décidé de décliner l'invitation de la Confédération africaine de Football pour assister à la cérémonie des CAF Awards à Rabat.... Une décision loin d’être « sportive »...










Comments


bottom of page