top of page
  • Photo du rédacteurAA

Scandale: Quand les Marocains bloqués au Maroc et à l’étranger deviennent un «un fonds de comm

Scandale: Quand les Marocains bloqués au Maroc et à l’étranger deviennent un «un fonds de commerce»

Une structure « virtuelle » appelée « Comité National des Marocains coincés » Ce comité a vu le jour le lundi 20 avril 2020 via les « réseaux sociaux« .


Ce comité regroupant plusieurs associatifs, militants des droits de l’Homme et un groupe d’associations de Marocains du Monde.

Ce comité dit vouloir plaider pour «le retour de tous les Marocains bloqués à l’extérieur et permettre à ceux coincés ici d’aller vers leurs pays de résidence». Dans ce registre, il annonce préparer un rapport sur la situation, avec des remarques et des recommandations pour débloquer la situation. L’associatif et coordinateur du comité affirme que celui-ci saisira plusieurs organismes officiels, dont le chef du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères pour «trouver des solutions ou, le cas échéant, présenter un agenda afin de rapatrier ces Marocains, comme ont fait plusieurs pays étrangers et arabes». «Nous avons laissé le champ libre aux associations et aux organismes de défense des droits humains qui souhaitent nous rejoindre», ajoute-t-il.

Jusqu’ici tout va bien.

Après la mise en place de ce « virtuel comité« , place à une campagne de recrutement sélectif d’associations de Marocains du Monde a commencé. Nous avons élargi nos investigations dans des pays Européens où résident les marocains et où cette structure virtuelle est installée et selon nos sources, le constat est amer,  nous avons été surpris d’apprendre que plusieurs associations ont fait de ce dossier un «un fonds de commerce» et une opportunité pour salir l’image du Maroc. En effet, des associations profitant de l’occasion ont lancé des appels aux dons allant jusqu’a (200.000 Euro). D’autres publient des vidéos dans le but de nuire et de salir l’image du Maroc…


Voire la vidéo ci-dessous:


Nous y reviendrons plus en détails dans le prochain article.



0 vue0 commentaire

コメント


bottom of page