top of page

Royaume du Maroc: Le statut international de Tanger mis à l’honneur

La première édition du Forum international de Tanger s’est ouverte, vendredi au Centre culturel Ahmed Boukmakh, sous le thème “Le Centenaire du Statut de Tanger: du statut international au grand Tanger”.

Organisé par la Fondation “Moments de Tanger pour la valorisation de la mémoire”, en partenariat avec la Direction régionale de la culture et la Commune de Tanger, cet événement se déroule en présence d’académiciens, d’historiens et d’intellectuels.

L’objectif de ce conclave est d’éclairer le public sur les modèles d’internationalisation dans le monde entre le XIXe et le début du XXe siècle, en examinant le contexte historique du Statut international de Tanger depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à la signature du protocole de Tanger, officiellement dénommé Convention du 18 décembre 1923.

Ce forum ambitionne également d’explorer les divers aspects des rivalités d’influence entre les puissances impérialistes qui aspiraient à contrôler la ville du Détroit, ainsi que l’évolution du statut de Tanger.

Dans ce sens, le président de la fondation "Moments de Tanger", Younes Cheikh Ali, a souligné que ce forum constitue une opportunité idéale pour promouvoir la culture marocaine et faire rayonner l’image du Royaume en mettant en avant le riche patrimoine historique de Tanger, à l’instar de sa vocation internationale.

Il a également mis en avant l’importance de mettre en valeur la mémoire de la ville, à travers des étapes clés de son histoire, telles que la visite et le discours historique prononcé par le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef au jardin de la Mendoubiya à Tanger en 1947.

Tanger est désormais l’une des destinations les plus prisées en matière d’investissement et de tourisme, en raison de ses infrastructures et ses potentialités économiques et naturelles”, a-t-il ajouté.

La cérémonie d’ouverture du forum a été marquée par l’intervention de l’historien Dr. Abdellah Boussouf, spécialiste des civilisations et Secrétaire général du Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME), qui a porté sur les divers aspects historiques de Tanger et sa dimension internationale.

Il a, à cet égard, affirmé que le statut spécial de Tanger (1923 à 1956) a permis à la ville d’être un lieu d’accueil pour de nombreux artistes et intellectuels, précisant que cette internationalisation avait pour objectif d’isoler Tanger de son environnement religieux et social.

Cet événement a été marqué également par l’inauguration d’une exposition sur la mémoire internationale de Tanger, qui a offert une plongée captivante dans les strates historiques de cette ville emblématique.

Tanger, temple des écrivains
Brion Gysin

Artiste performer, poète, écrivain et peintre britanno-canadien, Brion Gysin a vécu à Tanger durant les années 1950. William Burroughs et Brion Gysin à Tanger.

Joseph Kessel

Joseph Kessel, a publié Au Grand Socco en 1952, après son séjour à Tanger.

Jean Genet

Jean Genet fit plusieurs séjours à Tanger, notamment en 1968-69 et en 1974.

Paul Bowles à Tanger

Comments


bottom of page