top of page

Royaume du Maroc: Le 11 Janvier 1944, une date symbolique et un tournant historique pour le Maroc… Le 80e anniversaire du Manifeste de l’Indépendance.


Le Maroc célèbre le 80e anniversaire du Manifeste de l’Indépendance, une étape cruciale qui marque près d’un siècle d’histoire. Malgré le temps passé, le sentiment de fierté indomptable des Marocains demeure intact, témoignant de leur libération du joug du Protectorat français. Ce document historique, gravé à jamais dans la mémoire collective, demeure le symbole vibrant de l’esprit combatif des générations passées et de l’identité renouvelée de la jeunesse marocaine.

Le Maroc célèbre, ce jeudi 11 janvier 2024, le 80e anniversaire du Manifeste de l’Indépendance.

Le 11 janvier est en effet une date primordiale pour les marocains dans les années 1940 et un tournant dans l’histoire du Royaume d’Afrique du Nord qui à l’époque était soumis au Protectorat Français. Aujourd’hui, nous célébrons le jour de la proclamation de l’indépendance, en commémorant la remise d’un manifeste qui a été signé par 70 nationalistes. Cette journée est également une occasion importante de faire la lumière sur la lutte nationale contre l’occupation française qui a été menée par le parti de l’Istiqlal (Indépendance) créé en 1943 ainsi que tant d’autres nationalistes et résistants.

Le 11 janvier 1944, le parti de l’Istiqlal, récemment formé, avait rédigé un manifeste demandant la pleine indépendance du Maroc. La lutte du parti contre le protectorat français s’est poursuivie tout au long des années, même après l’exil du sultan Mohammed ben Youssef. Déterminés à rendre le Maroc libre, 67 membres du mouvement national marocain ont signé le Manifeste de l’indépendance en janvier 1944. Ce document a ensuite été remis aux autorités coloniales et aux représentations de trois puissances, les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’ex-Union soviétique.

Le Manifeste du 11 janvier 1944, également connu sous le nom de Manifeste de l’Indépendance marocaine

Le Manifeste d’indépendance, dans lequel le Maroc réclamait la liberté, exprimait le refus catégorique des marocains de continuer à vivre sous le protectorat des colonisateurs. Le document comprenait des exigences de politique générale, dont l’indépendance totale ainsi que l’intégrité territoriale du pays. Bien que le Maroc n’ait obtenu sa pleine indépendance qu’en 1956, et plus précisément le 2 Mars 1956, la proclamation de l’indépendance dans le manifeste est considérée comme une date clé dans la lutte du Maroc pour l’indépendance.

La commémoration de ces événements renforce la fierté nationale et commémore le sacrifice et la détermination nécessaires pour retrouver l’intégrité territoriale et l’indépendance totale.

D’ailleurs, cette année, la commémoration de ce manifeste s’inscrit dans un cadre particulier, marqué par une mobilisation et un dynamisme national accrus sur la question du Sahara. En 2020, le Royaume a en effet réalisé un succès diplomatique important, où la communauté internationale, notamment suite à l’annonce de Donald Trump et l’ouverture hier du consulat américain à Dakhla, a exprimé son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative marocaine d’autonomie comme la meilleure voie vers une solution définitive.

Comments


bottom of page