top of page
  • Photo du rédacteurAA

#Rentre_Chez_Toi/ #Coronavirus: Dans la société marocaine, la solidarité est un devoir, une obligati

Rentre Chez Toi/ Coronavirus: Dans la société marocaine, la solidarité est un devoir, une obligation.

Dans la société marocaine, la solidarité est un devoir, une obligation et une pratique sociale inscrite dans la quotidienneté.

Au Maroc, l’individu n’est jamais isolé et abandonné à lui-même tant matériellement que moralement. La solidarité a toujours fait partie des traditions fondamentales des Marocains. Les coutumes de voisinage et les devoirs de soutien des membres de la famille ou les habitants du même quartier en difficulté ont rythmé par le passé la vie dans notre société. Malheureusement cette culture a connu une nette recrudescence au fil du temps en raison de plusieurs facteurs. La poussée démographique qui a connu une grande croissance, les problèmes économiques qui dominent dans un pays où l’économie dépend des changements climatiques, et enfin la conjoncture géopolitique qui contribue également à l’entrave d’un développement durable qui aurait dû accompagner cette croissance démographique. Ce n’est qu’à la fin du vingtième siècle que cet esprit d’entraide et de solidarité allait resurgir progressivement. Des associations verront le jour petit à petit, et l’on commence à entendre plus souvent l’expression des Mouhcinines (bienfaiteurs) qui viennent en aide aux gens démunis gravement malades et qui doivent se faire opérer. Lorsque la Fondation Mohamed V pour la solidarité nationale fut créée, cela avait fait l’effet d’une bombe quant au principe de la solidarité parmi le peuple marocain. Immédiatement après la première campagne nationale de solidarité, les associations allaient pousser comme des fleurs, et mêmes celles qui existaient déjà et qui marquaient un certain recul ont repris leurs activités. Avec SM Mohamed VI à sa tête, la Fondation Mohamed V a vite fait preuve d’une grande efficacité. Les efforts fournis par la Fondation et la régularité de ses activités ont encouragé bien des âmes charitables à s’engager dans ce processus. Une initiative de Aziza Sehli:

Le Maroc 4ème au monde avec 2,7% du PIB

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a ordonné le 15 mars la création d’un fonds spécial pour la gestion de la pandémie de Coronavirus. Le Fonds, doté d’une enveloppe initiale de MAD 10 Md à partir du Budget général et alimenté par la suite par des dons privés et d’entreprises, vise à tempérer les conséquences économiques et sociales résultant des mesures préventives (en finançant les propositions du Comité de veille économique en particulier) et à réhabiliter et mobiliser le système de santé pour faire face à la propagation de la pandémie (achat de matériel, mise à niveau des infrastructures et traitements d’urgence).

Le Maroc est le quatrième pays dans le classement mondial des économies qui ont consacré un budget colossal pour contrecarrer la crise sanitaire du Covid19. C’est du moins ce qu’affirme la section commerciale de la délégation économique de l’UE dans une récente étude ( datée du 26 mars) menée sur les impacts du Coronavirus au niveau de l’économie marocaine.

Le Maroc a été parmi les premiers pays à déclarer l’état d’urgence sanitaire et à imposer le confinement à un stage avancé de la propagation de la pandémie.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page