top of page
  • Photo du rédacteurAA

RDC: une formation agricole pour enfants, pour lutter contre le phénomène des enfants soldats

RDC : une formation agricole pour enfants, pour lutter contre le phénomène des enfants soldats…

A Goma, en République démocratique du Congo, ces jeunes scouts, entre 8 et 12 ans, suivent une formation agricole. Deux mois après, ils vont goûter aux délices de leur premier fruit.

Cette initiative à l’image de plusieurs autres, vise à mettre cette couche à l’abri des seigneurs de guerre qui écument l’Est de la RDC. L’idée est donc de lutter aussi contre le phénomène des enfants soldats par le biais du secteur primaire.


« L’Objectif de ces activités que nous faisons, c’est justement pour encadrer la jeunesse enfin qu’elle ne puisse pas être enrôlée dans des groupes armés, mais aussi leur fournir une base qui peut les aider dans l’avenir. Avec les activités du programme MAZIGIRA BORA, nous faisons des jardins potagers que nous réalisons dans la ville de Goma, mais aussi en dehors de la ville.’’, a déclaré Joseph Safari, le formateur.

La récolte de ce champ expérimentale aurait été beaucoup plus abondante si l’éruption du volcan Nyiragongo n’a pas joué les trouble-fêtes.

« Avec la récente éruption du volcan Nyiragongo, nous avons perdu trois espaces qui étaient dans le territoire de Nyiragongo, ces espaces, c’étaient des champs qu’on avait déjà exploités et aujourd’hui nous n’avons plus rien », a souligné Kayna Paluku, jeune scout.

Le Conseil provincial de la jeunesse de la RDC regrette l’absence de l’appui de l’Etat aux initiatives de la couche juvénile.

« Il devrait normalement poser aux jeunes la question, qu’est ce qu’ils veulent, parce que les jeunes ont des idées, et des initiatives, mais ils n’ont pas le soutien du gouvernement. « a expliqué Jean Paul Mzee Katenge, du Conseil provincial de la jeunesse.

Selon le Fonds des nations Unies pour l’enfance, en 2018 la République démocratique du Congo comptait environ 18000 enfants soldats.

Un enfant soldat est un enfant combattant, fille ou garçon, âgé de moins de dix-huit ans, et parfois dès six ans ; selon le protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l’enfant, concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés. L’enrôlement d’enfants de moins de quinze ans dans des forces armées est un crime de guerre. Les adolescents de quinze à dix-sept ans ressortissent d’un statut intermédiaire mal défini. Selon l’UNICEF, en 2007 plus de 250 000 enfants ont été utilisés comme soldats.

A lire aussi:

Le phénomène d’enrôlement d’enfants soldats par le polisario sous la supervision de l’armée algérienne, tant dénoncé par les organisations internationales notamment l’ONU, s’est invité au Parlement européen à travers une question avec demande de réponse écrite adressée par un groupe d’eurodéputés au Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell….


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page