top of page

Powerlifting: le Lion, Nezar Ballil relève un nouveau défi au championnat du monde en Afrique du Sud


Après avoir remporté la médaille de bronze de la force athlétique il y a deux ans en Suède, le champion marocain Nezar Ballil relève un nouveau défi dans la catégorie du développé couché au championnat du monde en mai prochain dans la ville de Sun City en Afrique du Sud.

Le Lion de l'Atlas Nezar Ballil a souffert d'une blessure qui l'a empêché de monter sur la deuxième place du podium.

Ballil, champion d’Afrique des années 2013, 2019, 2020 et 2022, aura pour défi de participer pour la première fois au développé couché, qui sera la seule catégorie disputée au championnat du monde.

Championnat du monde de Powerlifting raw 2021

Ballil, après s’être illustré dans les trois catégories, a décidé de se spécialiser dans le développé couché malgré la concurrence ardue que connaît cette catégorie.

Ballil, né en 1978 à Tanger, se dit conscient de la difficulté du défi de cette catégorie qui connaît la participation de spécialistes qui prennent part à l’ensemble des compétitions, contrairement à la triple catégorie (squat, développé couché et soulevé de terre) où il y a plus de chances de remporter une médaille.

Le développé couché (en anglais : Bench Press) est un exercice poly-articulaire de force et de musculation qui consiste à soulever et abaisser une barre d’haltères, développant principalement les pectoraux et les triceps, mais qui sollicite également d’autres muscles comme le grand dorsal, le grand rond, les trapèzes, les deltoïdes antérieurs et les biceps. C’est un des trois mouvements de base de la force athlétique (powerlifting) avec les flexions sur jambe et le soulevé de terre.

Dans une déclaration à la MAP, il a indiqué que la qualification au championnat du monde n’était pas facile, car il fallait réaliser le minima dans sa catégorie (-150 kg), ce qu’il a pu concrétiser au championnat d’Afrique en septembre dernier au Maroc, qu’il a remporté tout en signant un nouveau record continental.

Il a fait savoir que le prochain championnat du monde connaîtra la participation de quatre pays africains, à savoir, outre le Maroc, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud, qui sont pionniers dans cette catégorie, alors que la participation arabe se limite cette année à la Syrie représentée par un seul sportif.

Ballil indique qu’il s’est bien préparé à ce championnat et qu’il a entamé son programme d’entraînement sous la supervision de l’entraîneur de l’équipe nationale Hamid Jamal, il y a deux mois, malgré la baisse du rythme des exercices pendant le Ramadan qui impose plusieurs contraintes, dont la déshydratation et le peu de temps séparant la rupture du jeûne et le jeûne, ce qui ne permet pas de prendre assez d’éléments nutritionnels nécessaires à atteindre la performance maximale.

Il a conclu que malgré la concurrence ardue au championnat du monde, il fera de son mieux pour remporter une médaille.

Ballil a entamé sa carrière dans la force athlétique par une qualification au championnat d’Afrique en 2013 au Maroc. Après cette première participation, il a commencé à se préparer d’une manière professionnelle et il a décroché la place de vice-champion d’Afrique en 2015.

Après un arrêt de trois ans, il a repris en 2018 la compétition en participant à des manifestations nationales, avant de prendre part au championnat du monde au Japon et occuper la neuvième place mondiale parmi plus de 1256 participants du monde entier.

La même année, en mars, il a décroché la première place au championnat d’Afrique en Afrique du Sud dans les catégories open (en battant le record) et masters (développé couché) et a été sacré meilleur sportif de cette édition. En 2019, il pend part au Mondial 2019 au Canada et prend la quatrième place.

La force athlétique, ou powerlifting en anglais, est un sport de force. Elle consiste comme l’haltérophilie à lever des barres, mais elle s’en distingue par ses mouvements techniquement plus basiques, où les charges sont plus lourdes et où l’amplitude est plus réduite. Ce sport est appelé dynamophilie au Québec.

Mouvements
  1. Flexion sur jambes, ou Squat en anglais. Ce mouvement consiste à descendre en position accroupie (jusqu’à ce que les cuisses soient au-dessous de l’horizontale) et à se relever, une barre reposant sur l’arrière des épaules.

  2. Développé couché, ou Bench press en anglais. L’athlète est en position allongée. Il tient la barre, bras tendus au-dessus de la poitrine, l’amène au contact de la poitrine et la relève (après une pause d’1 ou 2 secondes).

  3. Soulevé de terre, ou Deadlift en anglais. L’athlète saisit la barre au sol et la soulève jusqu’à ce qu’il soit complètement debout, la barre restant au niveau des hanches.


Comments


bottom of page