top of page

"Offrir de l’eau, c’est offrir la vie. Le Maroc a choisi d’offrir la mer à des Etat enclavés" Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP

Le Mali "se reconnait parfaitement" dans l’Initiative Atlantique annoncée par le Roi Mohammed VI en faveur des Etats du Sahel, a affirmé, samedi à Marrakech, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop.

« L’Initiative de Sa Majesté le Roi, annoncée dans son Discours du 6 novembre à l’occasion du 48e anniversaire de la Marche Verte, a suscité l’intérêt du gouvernement du Mali qui y voit une manifestation de la solidarité et de la fraternité agissante du Royaume à l’endroit des pays frères africains », a souligné M. Diop qui s’exprimait lors de la Réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative internationale de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique.

Les autorités maliennes « apprécient cette initiative fraternelle et solidaire, y voyant l’engagement du Royaume du Maroc à inscrire davantage son action, au-delà de la coopération bilatérale, dans un cadre désormais plus large d’une approche visant à répondre aux aspirations communes à la fois des autorités et des peuples du Sahel », a-t-il soutenu.

Le chef de la diplomatie malienne a, par ailleurs, fait remarquer que « le choix de la célébration de l’anniversaire de la Marche Verte, qui revêt une importance particulière pour le Royaume, pour lancer une telle initiative, illustre toute l’attention que porte le Maroc au développement des pays du Sahel, à travers leur désenclavement ».

« Offrir de l’eau, c’est offrir la vie. Le Maroc a choisi d’offrir la mer à des Etat enclavés. Et pour un Etat comme le Mali, vaste de plus de 1.200.000 km2 et entouré par sept Etats voisins, cette offre représente une opportunité à bien des égards », a-t-il dit.

Tout d’abord, a-t-il expliqué, le désenclavement des pays concernés « permettra de dynamiser les échanges tant au niveau intra-africain qu’avec le reste du monde, toute chose qui aura un impact sur nos économies, notamment en permettant de mieux écouler nos produits, de mieux participer au commerce mondial et ainsi d’améliorer la balance commerciale de nos Etats ».

De même, cette initiative offre de nombreuses perspectives, notamment en terme « de brassage et d’intégration renforcée des pays concernés à travers nos populations ».

Organisée à l’initiative du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, cette Réunion de coordination est marquée également par la participation du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabés de l’extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’extérieur, Bakary Yaou Sangaré, ainsi que du Directeur général Afrique et Intégration africaine au ministère des Affaires étrangères, des Tchadiens de l’étranger et de la coopération internationale, Abakar Kourma.

L’Initiative internationale du Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique s’inscrit dans le prolongement des efforts constants déployés par le Royaume du Maroc pour une Afrique prospère.

Un peu de culture: En Afrique, un verre d’eau, c’est essentiel. C’est un acte d’hospitalité que d’en offrir un à «l’étranger» quand il arrive dans une maison.

Offrir un verre d’eau en Afrique est l’acte d’hospitalité essentiel. Il répond à un besoin crucial, il est un acte de générosité réel tant l’eau est parfois denrée rare. L’eau, ne doit pas se gaspiller, elle est trop précieuse. Elle est un don. Celui du ciel, celui des hommes à leur visiteur. L’eau, en finalité, crée du lien. Et quand il n’y en a pas, alors, pour beaucoup, c’est certainement que les dieux ont abandonné le village.

« Ko, ko, ko » – c’est pour prévenir de son arrivée, comme il n’y pas forcément de porte sur laquelle frapper quand on entre dans une cour ! « Il y a quelqu’un ? » Lorsque vous êtes invité à entrer, on vous offre un siège en vous souhaitant la bienvenue. Puis on vous laisse seul quelques instants, jusqu’à ce que le chef de maison vous rejoigne, suivi de la maman ou d’un enfant portant un plateau sur lequel on trouvera un verre d’eau. Parfois, dans les villages, l’eau vous sera offerte dans une petite écuelle métallique ou en plastique, mais la démarche est la même. Une fois que vous vous êtes désaltéré, les mots de bienvenue peuvent être prononcés : « Comment ça va ? La famille ? La santé ? Et le troupeau ? Le travail ? »


Comments


bottom of page