top of page
  • Photo du rédacteurAA

Nigeria: la deuxième usine d’urée au monde, Dangote Fertilizer, entre en activité

Nigeria: la deuxième usine d’urée au monde, Dangote Fertilizer, entre en activité...

SEM. Muhammadu Buhari, inaugure la méga usine d’engrais de Dangote 

La méga usine d’engrais de Dangote est entrée mardi officiellement en activité. D’un coût de $2,5 milliards, l’usine se situant sur 500 hectares  dans la zone franche de Lekki dans l’État de Lagos est conçue pour produire 3 millions de tonnes d’urée par an.


Du 1er au 6 mars 2021, le groupe OCP accueillait une délégation nigériane menée par Timipre Marlin Sylva, le ministre d’État des Ressources pétrolières. La visite a pour objectif d’accélérer le projet de plateforme de production d’engrais et d’ammoniac. Annoncé en juin 2018 à l’occasion de la visite du président nigérian Muhammadu Buhari au Maroc, ce projet vise à produire 750.000 tonnes d’ammoniac et 1 million de tonnes d’engrais d’ici 2025.

Pour développer le projet, OCP Africa et la Nigeria Sovereign Investment Authority (NSIA) ont signé ce 2 mars un pacte d’actionnaire afin de créer une joint-venture entre les deux partenaires. Pour alimenter la future usine en gaz, la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) a signé un mémorandum d’entente avec les deux partenaires (OCP Africa et NSIA) afin d’évaluer l’opportunité d’une prise de participation de la NNPC dans le projet.

Nourrir le Nigeria

Cette visite intervient après le succès de l’accompagnement par le Groupe OCP de la première phase du Presidential Fertilizer Initiative. Lancée en 2016 par le président Muhammadu Buhari, cette initiative avait comme objectifs de mettre des engrais de haute qualité à la disposition des agriculteurs nigérians au bon moment et à un prix abordable, et de relancer l’industrie d’engrais en difficulté afin que le Nigeria puisse atteindre la sécurité alimentaire. Grâce à l’implication du groupe phosphatier, la capacité de production locale a atteint plus de 5 millions de tonnes par an permettant un meilleur accès des agriculteurs nigérians à des engrais de qualité.

OCP va aussi participer à la deuxième phase de cette initiative puisque, durant la visite de la délégation nigériane, un mémorandum d’entente a été signé entre l’Association des producteurs et distributeurs d’engrais du Nigeria (FEPSAN), la NSIA et OCP Africa dans cet objectif.⇒ Download: mémorandum (PDF)

L’agriculture est un élément vital pour l’économie nigériane, contribuant à 25,8 % de son Produit Intérieur Brut (PIB) de 72,3 billions de nairas en 2021. Cependant, les agriculteurs sont parfois limités par un approvisionnement restreint en engrais et en semences améliorées.

« La dépendance du Nigeria à l’égard des produits importés dans le secteur agricole appartiendra bientôt au passé« , a déclaré le dirigeant nigérian lors de l’inauguration à Lagos, la capitale commerciale, des attentes de l’usine d’engrais Dangote, en plus d’autres initiatives agricoles, notamment des incitations aux agriculteurs.

Alors que le marché mondial des engrais a été secoué, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Godwin Emefiele, est d’avis que l’inauguration de l’usine arrive à point nommé, car elle a « aidé le Nigeria à résoudre un éternel problème d’engrais ».

La méga usine d’engrais de Dangote entre en activité alors que l’invasion de Ukraine par la Russie a fait grimper les prix du gaz naturel, un ingrédient clé pour la fabrication de l’urée, mais aussi les prix des engrais, la Russie étant le premier exportateur d’engrais azoté et le deuxième d’engrais potassiques et phosphoré. Or, le ministère russe du Commerce et de l’industrie a demandé au début du mois aux producteurs d’engrais du pays- PhosAgro, Uralchem et Eurochem – de suspendre temporairement les exportations. Sous sanctions des pays occidentaux, ils devront de facto réduire leurs expéditions. Les exportations russes d’engrais représentent 13% de la production mondiale.

Avec la nouvelle usine d’engrais d’une capacité de 3 millions de tonnes métriques par an, le Nigeria s’attend à  »un boom car les engrais sont maintenant facilement disponibles en plus grande quantité et de meilleure qualité », a déclaré M. Buhari.

 »Nous nous attendons à l’émergence d’une nouvelle race d’agropreneurs qui ajouteront de la valeur à l’agriculture et rendront la nation autosuffisante en matière de production alimentaire », a-t-il ajouté, invitant de nombreux Nigérians à « se lancer maintenant dans l’agriculture en tant qu’entreprise. »

Les engrais de l’usine située dans une zone industrielle de Lagos seront exportés vers de nombreux pays, dont les États-Unis, le Brésil, l’Inde et le Mexique, a déclaré Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique et propriétaire de l’usine, au milieu des ondes de choc de la Russie où une guerre en cours avec l’Ukraine a perturbé les approvisionnements.

Dans le monde entier, les coûts élevés des engrais menacent déjà les agriculteurs dans un contexte de sanctions à l’encontre de la Russie, l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’engrais, où les autorités ont demandé en mars aux producteurs nationaux d’arrêter temporairement les exportations.

« La nouvelle usine rendra le Nigeria autosuffisant dans la production d’engrais avec une capacité excédentaire pour exporter vers d’autres marchés africains et le reste du monde« , a déclaré Dangote, ajoutant que l’usine permettra également de « réduire considérablement le niveau de chômage » dans la nation avec 33% de taux de chômage en décembre 2020.

« Notre objectif est de rendre les engrais disponibles en quantité et en qualité suffisantes pour nos nombreux agriculteurs, afin d’assurer une plus grande production agricole« , a déclaré M. Dangote à propos des activités de l’usine d’engrais.


2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page