top of page

Marion Maréchal sort l'artillerie lourde contre l'Algérie et Dar-Malin "Reprenez vos délinquants!"


Les violences urbaines en France: Marion Maréchal Le Pen "accuse" l'Algérie???

Marion Maréchal s'est de nouveau attaquée à l'Algérie. L'ancienne députée RN et actuelle vice-présidente du parti Reconquête d'Éric Zemmour a tenu jeudi dernier des propos chocs contre l'Algérie et ses ressortissants vivant en France.

Saisissant l'occasion d'un discours prononcé jeudi 13 juillet à Lyon à l'occasion de la «Fête des moissons», Marion Maréchal, s'est attaquée violemment à l'Algérie. Elle reproche au gouvernement algérien d'avoir réagi à la mort du jeune Nahel tué par un policier à Nanterre. Le ministère algérien des Affaires étrangères avait exprimé son «choc» et sa «consternation» suite à la disparition «brutale et tragique» du jeune Français.

«42 % des Algériens n'ont aucune activité en France», selon Marion Maréchal

Marion Maréchal a donc commencé par critiquer le commentaire de l'Algérie dans l'affaire de Nahel. Elle a aussi critiqué l'absence de réponse concrète par la France à l'Algérie, affirmant que les Français ont accepté «en silence», «humiliés», «les leçons de morale de l'Algérie qui s'inquiète […] "pour le sort de ses ressortissants dans l'épreuve"».

Elle «rappellera» ensuite que les ressortissants algériens représentent la première nationalité étrangère dans les prisons françaises. Marion Maréchal, affirmera ensuite que «42 % des Algériens n'ont aucune activité en France, et vivent aux crochets des travailleurs français», et que «près de la moitié de ces ressortissants algériens vivent dans des HLM aux frais du contribuable».

Cette dernière, qui n'a bien cité aucune source pour soutenir ces chiffres, continuera ses attaques contre l'Algérie et ajoutera : «Nous ne sommes pas la garderie de l'Algérie », avant de s'adresser au gouvernement algérien pour lui demander de «reprendre ses clandestins et ses délinquants». «Il est plus que temps de mettre fin au régime de faveur franco-algérien sur l'immigration qui ne se justifie plus depuis l'indépendance de l'Algérie», conclut-elle en faisant allusion à l'accord de 1968.


"Il y a une dissonance entre ce que dit Gérald Darmanin et ce qu'on voit sur le terrain" estime Marion Maréchal

Gérald Darmanin a déclaré vouloir appliquer de la fermeté pour la gestion des émeutes. Marion Maréchal, vice-présidente exécutive de Reconquête, affirme qu'il y a une dissonance entre les propos du ministre de l'Intérieur et la réalité sur le terrain.

Gérald Darmanin président en 2027 ? celui qui se voit Premier ministre et surtout président.

Nicolas Sarkozy le considère comme son héritier, Emmanuel Macron comme une magistrale prise de guerre à la droite. "Darmalin" pour les uns, "félon" pour les autres, l'ancien parlementaire LR qui, après sa volte-face dans son parcours politique, s'est imposé comme l'un des poids lourds du gouvernement, incarne à lui seul une histoire du quinquennat, de l'aventure joyeuse des débuts du macronisme à sa part la plus sombre, celle des amitiés trahies et des années MeToo.

Comment ce jeune politique (franco-algérien), devenu ministre du Budget puis ministre de l'Intérieur, a-t-il réussi à dépasser les accusations de viol et d'abus de faiblesse portées contre lui ?

De tous les ministres, le ministre de l'Intérieur est celui qui s'agite le plus. Il s'agite dans tous les sens. Ou plutôt dans un seul: à droite !

Place Beauvau, on est bien placé pour connaître tous les sondages qui montrent que la France est majoritairement de droite. C’est donc en connaissance de cause que Darmanin a choisi sa cible.

Pas un jour ne se passe sans une déclaration musclée de sa part. Des milliers de policiers mobilisés pour mettre fin aux rodéos sauvages… Des renforts de CRS renvoyés dans les quartiers où ça craint… L’expulsion envisagée des délinquants étrangers… La chasse aux "imams"…

Un palmarès qui ne laisse aucun doute sur les suffrages qu’il convoite. L’activité du vibrionnant Darmanin a le don d’énerver prodigieusement Elisabeth Borne. Mais le ministre de l'Intérieur la tient pour quantité négligeable n'ayant jamais accepté qu’elle ait été nommée Premier ministre à sa place.

Va -t-il continuer à s’agiter ainsi jusqu’en 2027 ? Nul doute qu’il le fera. En s’agitant aussi un peu à gauche car son flair politique lui dicte que la seule droite ne suffira pas à faire de lui un président.

Ce n’est pas certain mais lui y pense tous les jours.

S'il est, comme tout l’indique, candidat quelle casque revêtira-t-il ? Pas celle de LREM car avec cette étiquette calamiteuse, il est assuré de perdre. Peut-être reprendra-t-il alors sa carte chez Les Républicains ?

Darmanin pratique un exercice de haute voltige. Mais il a beau être un funambule doué, son art d’équilibriste trouve ses limites. Sur sa route, un certain Edouard Philippe se tient en embuscade. Il devra aussi compter avec Bruno Le Maire, silencieux mais tenace. Il n’est pas acquis que Macron adoubera Darmanin comme son successeur. Dès lors, il lui faudra chercher l'onction de Sarkozy qui fut son mentor. Mais, hélas, l’ancien président de la République est aujourd’hui passablement démonétisé.

Le vrai visage de G. Darmanin - Documentaire

Trahisons, mensonges et abus de pouvoir... Blast a enquêté sur Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. De ses débuts à aujourd'hui, son parcours est jonché de personnes qui se sont senties trahies, de contre vérités sur des événements politiques mais aussi d'une soif de pouvoir sans limite. Celui qui se rêve président de la République est prêt à tout pour y arriver.

Le pouvoir algérien a tout misé sur, l'agérien Moussa "Darmalin" via la Mosquée de Paris

Le 13 Avril 2022, en plein second tour de la présidentielle en France, la presse française rapportait que La Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris a appelé à voter pour Emanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. L’institution présidée par le recteur Chems-Eddine Hafiz a simplement communiqué faire « le choix des valeurs républicaines » à travers cette décision.

Problème: la Grande mosquée de Paris est administrée par un algérien "l’État algérien".

Le financement des campagnes via la caisse noire

Rappelons que jeudi 26 mai 2022, le ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, Youcef Belmehdi, a révélé que « l’État algérien a attribué 315 milliards de dinars à la Grande mosquée de Paris ». Soit prés de 2 milliards d’Euros ! »

A Lire aussi: Les Zommes du président... Affaire du Fonds Marianne👇
A lire aussi: Le duel entre Gérald Darmanin - Hassan Iquioussen se poursuit. Le deux poids, deux mesures👇👇





コメント


bottom of page