top of page

Les petites phrases irresponsables d'El Hadji Diouf ont ressuscité Bouteflika.


Pays hôte de la CAN 2025 : le verdict repoussé à une date ultérieure

Le pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations 2025 ne sera pas désigné le 10 février comme annoncé initialement. La Confédération africaine de football (CAF), par la voix de son président Patrice Motsepe, a annoncé que «l’Instance de football africain n’a pas encore la date de l’annonce du pays qui accueillera la CAN 2025, parce que la CAF veut prendre la bonne décision en dehors de toute précipitation et selon les normes exigées en matière d’organisation de ce genre de compétition», a-t-il indiqué.

Il va falloir encore attendre un peu avant de connaître l’identité du pays qui accueillera la CAN 2025. La date du 10 février annoncée initialement a été finalement repoussée, faisant ainsi prolonger le suspense. La CAF avait fait savoir que le Maroc, la Zambie, le duo Nigeria-Bénin et l’Algérie avaient déposé leurs candidatures pour abriter cet événement. Avant de choisir le pays ou les pays qui abriteront cette compétition, la CAF a préféré se donner plus de temps de réflexion pour prendre sa décision dans un climat de transparence, dixit son président Patrice Motsepe.

«L’Instance du football africain n’a pas encore la date de l’annonce du pays qui accueillera la CAN 2025, parce que la CAF veut prendre la bonne décision en dehors de toute précipitation et selon les normes exigées en matière d’organisation de ce genre de compétition. Nous allons désigner le pays hôte par un processus éthique, avec une totale indépendance et crédibilité. Mais je vous garantis que ce processus sera concluant», a-t-il indiqué. Le patron du football africain a, en outre, lâché une phrase lourde de sens lors d’un point de presse : «Nous devons nous concentrer sur la manière dont nous pouvons utiliser le football pour construire notre peuple et unir l’Afrique». Cette phrase pourrait être déterminante dans le choix final du pays qui abritera la CAN 2025.

Depuis le coup d'envoi de la Chan en algérie, des journalistes des bataillons, avec la mission commanditée de "soutirer une déclaration officielle de soutien à la candidature algérienne pour la CAN 2025".

Le président de la FFRIM, Ahmed Yahya recadre vertement via un démenti les propos qui lui sont prêté

Le président de la FFRIM, Ahmed Yahya, a démenti les informations de certains médias, l’accusant de soutenir l’un des dossiers de candidature pour la CAN 2025 en tant que membre du comité exécutif de la CAF.


Après les rumeurs ayant circulé récemment sur le soutien de Weah à la candidature algérienne, la légende du foot a remis les pendules à l’heure par le biais d’un communiqué de son Exécutif.

Alors que des rumeurs annonçaient qu’il soutient le pays des Fennecs, le président du Liberia, George Weah, a effectué une mise au point à travers un communiqué publié sur le site officiel de la présidence.


El Hadji Diouf au service de la junte militaire algérienne

N'ayant pas eu gain de cause. Ces journalistes des bataillons se sont retournés vers des anciens joueurs, l'exemple de l’ancien joueur sénégalais El Hadji Diouf .

Les petites phrases irresponsables d'El Hadji Diouf qui ont irrité les Séngalais.

« Je le dis et je le redis, l’Algérie peut même organiser une Coupe du monde ! Organiser une CAN sera une formalité. Un grand pays comme l’Algérie doit faire beaucoup d’évènements pour la jeunesse », a déclaré l’ancien joueur El Hadji Diouf devant la presse algérienne.

N.B: El Hadji Ousseynou Diouf a été nommé conseiller spécial d'Augustin Senghor.

Rappel: Nous livrons cette vidéo pour ceux qui auraient oublié. Dans ce discours du président Bouteflika annonçait algériens que l'Algérie serait capable d'organiser deux coupes du monde. C'était une promesse. Une parmi des centaines jamais réalisées.

A titre d'information: Le vote s'effectue au sein du comité exécutif

Le vote s'effectue au sein du comité exécutif, le comité exécutif de la CAF compte 24 membres, dont Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Les 24 membres du comité exécutif:
  • Patrice Motsepe (Afrique du Sud) Président

  • Augustin Senghor (Sénégal) 1er Vice-Président

  • Ahmed Yahya (Mauritanie) 2e Vice-Président

  • Suleiman Hassan Waberi (Djibouti) 3e Vice-Président

  • Seidou Mbombo Njoya (Cameroon) 4e Vice-Président

  • Kanizat Ibrahim (Comoros) 5e Vice-Président

  • Fouzi Lekjaa (Maroc) Membre

  • Hany Abo Rida (Egypte) Membre

  • Amaju Melvin Pinnick (Nigeria) Membre

  • Isha Johansen (Sierra Leone) Membre

  • Moses Hassim Magogo (Ouganda) Membre

  • Sita Sangare (Burkina Faso) Membre

  • Samir Sobha (Maurice) Membre

  • Abdulhakim Al Shalmani (Libye) Membre

  • Pierre-Alain Mounguengui (Gabon) Membre

  • Abdiqani Said Arab (Somalie) Membre

  • Maclean Cortez Letshwithi (Botswana) Membre

  • Mamoutou Touré (Mali) Membre

  • Mathurin De Chacus (Benin) Membre

  • Djibrilla Hima-Hamidou (Niger) Membre

  • Wadie Jary (Tunisie) Membre

  • Mustapha Ishola Raji (Liberia) Membre

  • Elvis Chetty (Seychelles) Membre

  • Veron Mosengo-Omba (RD Congo) Secrétaire général

Comments


bottom of page