top of page

Le Royaume du Maroc abrite la 10è Conférence Internationale des Géoparcs de l’UNESCO


Du 4 au 11 septembre 2023, les feux de la 10e Conférence Internationale des Géoparcs de l'UNESCO illumineront les villes de Marrakech, Azilal et Beni Mellal.

La 10ème Conférence Internationale des Géoparcs de l’UNESCO, un événement majeur qui rassemble des experts, des responsables gouvernementaux, des chercheurs, des scientifiques et des représentants de Géoparcs du monde entier, se tiendra du 04 au 11 septembre 2023 à Marrakech, Azilal et Beni Mellal.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette manifestation initiée par le Conseil de la Région de Beni Mellal-Khenifra, en partenariat avec le Réseau mondial des Géoparcs de l’UNESCO et l’Association Géoparcs Mondial de l’UNESCO M’Goun à Azilal, sera l’occasion pour célébrer les réalisations des Geoparcs du monde entier durant ces dernières années et promouvoir la collaboration et l’échange de connaissances et de bonnes pratiques pour la conservation du patrimoine géologique et culturel mondiale, souligne un communiqué de la Région de Beni Mellal-Khenifra.

Cet évènement de grand envergure donnera également aux participants l’opportunité de partager leurs expériences et de tirer profit des débats fructueux à engager dans ce sens, tout en renforçant les liens entre les différents Géoparcs par la signature de nombreux partenariats et jumelages, précise la même source, notant que plus de 20 conventions de partenariat, de coopération et de jumelage seront signées entre le Géoparc M’Goun et divers Géoparcs internationaux en Chine, Malaisie, Indonésie, Corée du Sud, Japon, France, Portugal, Canada, Roumanie, Brésil, Grèce

Cette conférence internationale, connaîtra notamment une large couverture médiatique, qui mettra en exergue les potentialités naturelles et culturelles du Royaume du Maroc en général en tant que pays de tolérance et d’ouverture. Il s’ agit d’une occasion pour faire le point sur les repères civilisationnels et culturels que le Maroc possède, et qui remontent à plus de 12 siècles en plus du fort rayonnement pour la région de Beni Mellal-Khenifra, et le territoire du Géoparc M’Goun, ainsi que sur son foisonnement d’atouts naturels et ses diversités civilisationnelles biologiques et écologiques tellement singulières. Ce qui en fait, un paradis pour les géologues marocains, une locomotive pour le développement du tourisme de montagne.

Des terres riches en traces de dinosaures, un patrimoine architectural unique, une ingénierie de ses kasbahs de renommée internationale, des sports nautiques et de montagne, sont autant d’aubaines que les visiteurs peuvent explorer à travers le Musée du Géoparc à Azilal et qui est considéré comme une icône de l’ingénierie et une richesse scientifique dans le territoire du Géoparc M’Goun, poursuit le communiqué.

Il est prévu que plus de 1200 participants de 60 pays prendront part à cette conférence Internationale, qui offrira un espace de rencontre et d’échange de bonnes pratiques, de connaissances et d’expériences sur la gestion des parcs géologiques et la protection du patrimoine culturel dans les espaces de l’UNESCO.

Le programme de la conférence abritera des séances plénières, des ateliers thématiques et des visites de terrain sur le territoire du Géoparc M’Goun à Azilal et Beni Mellal. Il comprendra également des présentations scientifiques sur les modes de gestion durable des sites géologiques, sur l’éducation à l’environnement, sur le tourisme responsable et le développement économique local et sur les changements climatiques et leurs répercussions négatives, fait savoir le communiqué.

La conférence sera également un terrain propice pour la prise de nombreuses décisions à prendre par le Conseil Mondial des Géoparcs de l’UNESCO, l’annonce des prix du Festival Mondial du Film des Géoparcs, le discernement de Prix mondiaux des meilleures pratiques, et la remise de certificat de labélisation par l’UNESCO pour les nouveaux Géoparcs reconnus pour les années 2020, 2021 et 2022. Cette événement sera clôturé par l’annonce du pays hôte de la 11ème conférence Internationale des Géoparcs qui sera élu parmi les pays candidats que sont la Malaisie, la Corée du Sud, le Brésil et le Chili.

Le Géoparc M’Goun, partie intégrante de la région Beni Mellal Khenifra, est considéré comme étant le premier Géoparc du monde arabe et Africain à être reconnu par l’UNESCO en 2014. Cette reconnaissance a été renouvelée suite à la visite des experts de l’UNESCO en 2018 et 2022. Il a été honoré de la présidence du Réseau Africain des Géoparcs de l’UNESCO, et représente l’Afrique au sein du Bureau Exécutif du Réseau Mondial des Géoparcs de l’UNESCO.

La candidature du Royaume du Maroc pour accueillir la 10ème Conférence Internationale des Géoparcs a été présentée, à l’occasion de l’organisation de la neuvième Conférence Internationale qui a eu lieu à l’île sud-coréenne de Jeju en 2020, où le dossier Marocain a connu une concurrence acharnée avec des dossiers compétitifs de la France, du Brésil et du Mexique, rappelle le communiqué, ajoutant que cela n’a pas empêché le dossier Marocain d’avoir l’aval unanime des membres du bureau exécutif du réseau mondial des Geoparcs de l’UNESCO.

Le rayonnement scientifique et culturel et la forte présence du Géoparc M’Goun a fortement marqué sa présence dans les différents forums internationaux. A titre indicatif, le territoire du Géoparc s’étend sur une superficie estimée à 7530 km2 et comprend 15 collectivités territoriales dont une relève de la province de Beni Mellal et 14 collectivités font parties du ressort territorial de la province d’Azilal, comme il compte une population de plus de 220000 habitants.

L’Association Géoparc du M’Goun, a contribué substantiellement, au développement socio-économique du territoire d’Azilal, par la création du Club Géoparc M’Goun des Sports Nautiques et Sports de Montagne, d’une série de Coopératives de production, d’associations locales, d’un réseau de médiateurs, ainsi que par l’accompagnement des collectivités territoriales et la concertation avec l’Association des Guides de Montagne.

Dans ce sillage, l’association a mené une forte collaboration et coopération, avec le conseil régional de Beni Mellal-Khenifra, le Conseil Provincial d’Azilal, le groupement des Collectivités Territoriales du Haut et Moyen Atlas à Azilal et avec les différents départements gouvernementaux partenaires, notamment le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable, le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Economie Sociale et Solidaire, et le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication.

Cette manifestation a le mérite de renforcer le concept de l’UNESCO pour le développement durable et à préserver les ressources naturelles afin d’assurer leur durabilité pour les générations futures et développer un système de tourisme durable, conclut la même source.

Le Géoparc UNESCO du M'Goun

Couvrant une superficie estimée à plus de 5700 km², englobant 15 communes ( Azilal, Demnate, Tilouguite, Zaouiat Ahensal, Tabant, Ait M'Hamed, Ait Taguella (Ouzoud) , Agoudi N'Lkheir, Ait Abbas, Ait Boulli, Ait Blal, Sidi Boulkhelf, Tifni, Anergui Boutferda, Ait Tamlil - Megdaz), le Géoparc UNESCO du M'Goun,premier geoparc du Maroc, de l'afrique et du monde arabe, est situé au milieu de la chaîne du haut atlas central entre Béni Mellal au nord et la ligne de crête de l'lghil M'Goun au sud. Le Géoparc du M'Goun est un territoire protégé qui comprend un certain nombre de géosites d'un intérêt exceptionnel, mais aussi des lieux de valeurs écologiques, archéologiques, historiques et culturelles.

Le Géoparc est un acteur important pour de le développement socio-économique de la région. il y stimulera le développment du tourisme, en particulier le géotourisme, ce qui générera la creation d'entreprises locales, produisant ainsi de nouvelles sources de revenus pour la population.

Le Géoparc UNESCO du M'Goun a également une vocation éducative. il vise à proposer un programme pédagogique scientifique et environnemental.


Comments


bottom of page