top of page

RÉTROSPECTIVE: le Moussem du saint vénéré Sidi Bouâmar (Chraga) du 12 au 19 Aout 2022.

Dernière mise à jour : 20 août 2022


Le Conseil municipal de Aïn El Aouda présidé par M. Hassan Arif, en collaboration avec la Préfecture de Skhirat-Témara et en coordination avec l'Association des Chorfa Bouâmraouyine, a organisé à Aïn El Aouda le Moussem du saint vénéré Sidi Bouâmar (Chraga).

Retour sur cette nouvelle édition !

Après presque trois années d’arrêt forcé en raison de la pandémie de la Covid-19, le Moussem du saint vénéré Sidi Bouâmar Chraga est de retour avec une programmation éclectique qui fait la part belle au riche héritage historique et civilisationnel et aux grandes potentialités naturelles et écologiques de la région.

Une nouvelle édition, une nouvelle consécration à nos traditions.... Une histoire qui se transmet d'une génération à l'autre

Le 15 décembre2021 à Paris, le comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO a annoncé l’inscription de la Tbourida sur la liste du patrimoine mondial. La Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres (FRMSE) et la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) se sont félicitées de cette reconnaissance qui vient ainsi récompenser toutes les parties prenantes de la filière équine marocaine qui ont contribué à transmettre la valeur universelle de cet art équestre. Aujourd’hui, le Maroc compte plus de 300 troupes de Tbourida affiliées à la FRMSE et 5 900 chevaux dédiés aux Arts Equestres Traditionnels.

Le Moussem de Chraga célébré depuis des centaines d’années à la mémoire du Saint vénéré Sidi Bouâmar (Chraga), constitue un rendez-vous annuel des tribus des Zaër et des régions avoisinantes pour célébrer l'héritage culturel et populaire qui distingue cette région à travers notamment Tbourida (Fantasia), le folklore, la Halqa et d'autres arts populaires

Afin de garder vivant le souvenir des batailles victorieuses contre l’occupant et manifester leur reconnaissance au patron des lieux et à ses descendants, les Chorfa Bouâmraouyine et les habitants de la région ont pris la coutume de venir dresser leurs tentes à Aïn El Aouda et manifester, durant sept jours, leur ferveur et leur joie.

Cette édition a été marquée, entre autres, par des spectacles de Tbourida à laquelle ont participé plus de 1 600 cavaliers, lors de cette édition, le Moussem de Sidi Bouâmar Chraga a drainé des centaines de milliers de visiteurs. selon les organisateurs.

Plus de 18.000 personnes ont planté leurs tentes, faisant penser à une gigantesque «Mehala». Ces visiteurs se sont donné à de nombreuses festivités d’ordre religieux ou autre, dont les fantasias qui ont assemblé plus de 1 600 cavaliers, auxquels les Zairis s’attachent contre vents et marées, les fantasias n’est qu’un des innombrables traditions précieuses dont regorge la province et qui ont besoin qu’on leur accorde l’intérêt nécessaire.

Ce grand Moussem est également réputé pour ses animations nocturnes qui durent jusqu’aux premières lueurs du matin. Des orchestres musicaux et des troupes folkloriques se produisent et évoluent en permanence sur de nombreuses scènes aménagées au Moussem qui compte à son actif plusieurs autres divertissements et distractions foraines.

Les organisateurs ont, en outre, mis un accent particulier sur l'importance que revêt ce Moussem eu égard au rôle qu'il joue dans la promotion du produit culturel et touristique de la région, outre sa proximité avec la capitale du Royaume baptisé «Rabat ville lumière, capitale marocaine de la culture» qui lui confère une valeur-ajoutée.

Le Moussem de Sidi Bouâmar Chraga est devenu au fil du temps une des plus importantes manifestations culturelles populaires sur le plan national -étant donné qu'il occupe la 2ème place après celui de Moulay Abdellah Amghar d'El Jadida-.

Vers lequel affluent des milliers de visiteurs des différentes régions du Maroc, outre des membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger et des touristes.

M. Salah El Kohli, Marocain du Monde établi en Italie n'a pas manqué ce grand rendez-vous, il fut émerveillé par les interactions, par le succès, le bon déroulement de cet événement, et par le niveau du développement de la ville Ain El Aouda.

Un développement accru que connait la commune Ain El Aouda, en vue de consolider son attractivité territoriale et assurer les conditions appropriées pour attirer les investissements.

Une prise en compte systématique de l'environnement.

La ville entend poursuivre sa quête d’un urbanisme plus respectueux de l’environnement.



Comments


bottom of page