La Reine Elisabeth prépare une riposte en cas de nouvelles accusations des Sussex envers la famille

La Reine Elizabeth, Meghan Markle, et le Prince Harry | Max Mumby/Indigo/Getty Images


La Reine Elisabeth prépare la riposte en cas de nouvelles accusations des Sussex envers la famille royale.

« Trop c’est trop » : Elizabeth II planifie une riposte juridique contre Harry et Meghan

La guerre des mots entre Buckingham Palace et les Sussex pourrait rapidement prendre une nouvelle tournure. Selon le Daily Mail, la monarque,âgée de 95 ans, serait « exaspérée » par les accusations en cascade de Harry et Meghan,  aurait « ordonné » aux autorités du palais de planifier une procédure pour une potentielle riposte juridique en cas de nouvelles accusations proférées par Meghan Markle et le prince Harry.

Selon les informations rapportées par la presse britannique, tout ceci serait né des différentes déclarations qui ont été faites par le prince Harry et son épouse Meghan Markle à la faveur d’une interview qu’ils sont accordée à Oprah Winfrey.

Dans ces nouvelles révélations, l’auteur aborde la déception des Sussex face notamment au manque de réaction du palais après avoir abordé avec Oprah [dans laquelle le prince Harry et Meghan Markle n’ont pas mâché leurs mots]. Le fait qu’un membre de la famille royale aurait fait part de ses inquiétudes concernant la couleur de peau de leur fils Archie Harrison Mountbatten-Windsor avant sa naissance. Un extrait de la nouvelle version de Finding Freedom qui doit être publiée dans le magazine People aux États-Unis indique que le couple pense que les membres de la famille royale n’ont pas pris leurs « responsabilités », empêchant un dégel majeur des relations entre les Sussex et la famille royale. En effet, quelques jours plus tard, le palais de Buckingham a publié une déclaration disant que « les souvenirs peuvent varier » en réponse à ces allégations.

Une dispute  ravivée cette semaine après la publication du nouveau chapitre.

L’histoire se corse pour le couple de Sussex. Il semblerait qu’Elizabeth II n’ait plus de patience envers le prince Harry et Meghan Markle. Les diverses allégations du couple de Sussex faites dernièrement sont à l’origine de la décision de Sa Majesté. « Trop c’est trop » ! Alors la reine a ordonné aux principaux assistants du Palais de planifier une riposte juridique au milieu de leurs attaques blessantes d’après les informations de The Sun.

Des sources proches de la reine ont déclaré au journal du Sun que le sentiment « venant d’en haut » est que « cela suffit ».

La source a déclaré au journal: « Il y a une limite aux allégations qui seront acceptées et la reine et la famille royale ne peuvent plus être critiquées sans rien faire. Harry et Meghan seront mis au courant et sauront que les attaques répétées ne seront plus tolérées. » Un obstacle auquel toute équipe juridique pourrait être confrontée est la publication prochaine des mémoires révélatrices du prince Harry.

Le livre, qui sortira l’année prochaine, sera publié par la maison d’édition Penguin Random House. Selon le Sun, un avertissement juridique préventif aux éditeurs est désormais à l’étude.

La source a déclaré au journal: « Si quelqu’un est nommé dans le livre et accusé directement de quelque chose, cela pourrait être une diffamation et porter également atteinte à sa vie privée. Ce serait ironique si Harry et Meghan étaient accusés d’avoir violé la vie privée d’un de leurs proches compte tenu de leurs déclarations à ce sujet. »

Si l’histoire de l’Angleterre a déjà compté un duc de Sussex avant le prince Harry, son épouse Meghan Markle est la première à porter le titre de duchesse de Sussex.

Jusqu’alors on le nommait uniquement prince Harry. En convolant en justes noces avec Meghan Markle, ce 19 mai 2018, le fils cadet du prince Charles et de feue Lady Diana a gagné trois titres. En prélude à son mariage, sa royale grand-mère, la reine Elizabeth II, l’a fait duc de Sussex, comte de Dumbarton (pour l’Ecosse) et baron de Kilkeel (pour l’Irlande du Nord).

Un duc de Sussex, il n’y en avait eu qu’un seul par le passé, avant Harry. En l’occurrence le prince Augustus Frederick, l’un des fils du roi George III et de la reine Charlotte.

Né le 27 janvier 1773 à Buckingham Palace et décédé le 21 avril 1843 à Kensington Palace, ce dernier est connu pour avoir été l’oncle préféré de la reine Victoria. C’est d’ailleurs à son bras que celle-ci fit son entrée dans la chapelle du palais St James à Londres, le jour de son mariage avec le prince Albert.

*Avec, autres presses.

#BuckinghamPalace #ReineElizabeth #OprahWinfrey #MeghanMarkle #Sussex #princeHarry

0 vue0 commentaire