top of page
  • Photo du rédacteurAA

L’UE et le Royaume du Maroc vont développer un «partenariat vert»

L’UE et le Royaume du Maroc vont développer un «partenariat vert»….

Le Maroc va développer un « partenariat vert » avec l’Union européenne afin de renforcer la coopération énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique.

Le rapprochement a été officialisé lors d’une conférence de presse à Rabat en présence du Premier ministre marocain Aziz Akhannouch et de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

«Nous travaillons sur le développement d’un partenariat vert entre le Maroc et l’Union européenne (UE), le premier que nous développons avec un pays partenaire», a indiqué Ursula von der Leyen, lors d’une déclaration à la presse à la suite d’une réunion avec le premier ministre marocain Aziz Akhannouch.

⭕️Arrivée, aujourd’hui à Rabat, de la Présidente de la Commission Européenne, Mme Ursula von der Leyen, qui a été accueillie par M. Nasser Bourita dans le cadre d’une visite de travail qu’elle effectue au Maroc. 🔗https://t.co/WdrfGiJGCb pic.twitter.com/BZz0WPqM18 — Maroc Diplomatie 🇲🇦 (@MarocDiplomatie) February 8, 2022

Premier partenaire économique de l’UE sur le continent

La présidente de la Commission européenne a ajouté que cette coopération entre le Maroc et l’UE a pour but de  » renforcer la connectivité de nos sociétés, y compris, grâce à un large partenariat numérique. Beaucoup peut être fait, pour intégrer davantage nos économies, et mieux les adapter. Ce sera au bénéfice de nos entreprises, de leurs salariés, et de tous les travailleurs. »

This week I will be in Morocco 🇲🇦 and Senegal 🇸🇳 Both our continents need this partnership. It is time to reinforce it. Investments will be at the heart of this effort. #GlobalGateway will play a major role. pic.twitter.com/a54OpB5PNW — Ursula von der Leyen (@vonderleyen) February 8, 2022

Un partenariat qui «nous permettra de nous engager ensemble dans le développement de notre énergie, plus verte», a-t-elle ajouté. Ce chantier, lancé en juin dernier à Bruxelles, vise à renforcer la coopération en matière d’énergie, de lutte contre le réchauffement climatique, de protection de l’environnement et de promotion de «l’économie verte». Le projet s’inscrit dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

1 vue0 commentaire

Kommentit


bottom of page