top of page

L’INDH accompagne les startups digitales au niveau de la Préfecture de Skhirate-Témara

Initiée en 2005 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain se projette dans sa Phase III

« … Nous avons décidé, avec l’aide de Dieu, de Nous y atteler en lançant une nouvelle initiative qui se veut novatrice et ambitieuse, à savoir : « l’Initiative Nationale pour le Développement Humain ». Cette initiative s’inscrit dans la vision d’ensemble qui constitue la matrice de notre projet sociétal, modèle bâti sur les principes de démocratie politique, d’efficacité économique, de cohésion sociale et de travail, mais aussi sur la possibilité donnée à tout un chacun de s’épanouir en déployant pleinement ses potentialités et ses aptitudes … » Extrait du Discours de lancement de l’INDH par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste18 Mai 2005Un ADN forgé au fil du temps, L’INDH n’a cessé d’évoluer pour permettre à chacun d’atteindre son plein potentiel

Depuis son lancement, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain a bénéficié à des millions de Marocains, leur permettant de mieux tirer profit de leur potentiel en améliorant leurs conditions de vie et en leur offrant l’opportunité de contribuer au développement du Royaume.

L’INDH accompagne les startups digitales au niveau de la Préfecture de Skhirate-Témara

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au niveau de la Préfecture de Skhirate – Témara accorde un grand intérêt aux startups digitales et ce, dans le cadre de son troisième programme « amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes« , compte tenu de l’impact direct et positif de l’inclusion économique de cette catégorie sociale sur ses conditions de vie et celles des familles.

« Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double. » Isaac Newton

« Goweeb » société spécialisée entre autre dans les services informatiques (Digital marketing, création site Web, Conception graphique, Shooting & video making…), constitue un modèle éloquent de cet intérêt particulier accordé par l’INDH aux jeunes porteurs de projets, qui aspirent à développer des solutions digitales innovantes.


« Goweeb » a débuté ses activités en 2019. Aujourd’hui « Goweeb » a quadruplé son chiffre d’affaires et l’entreprise emploie 4 personnes (emplois directs à temps plein), 3 freelance et plusieurs emplois indirects générés par l’achat de services (livraison, centres d’appels, emballage), le chiffre d’affaires de ses clients est estimé à 1 million de dirhams au premier trimestre 2022, a-t-il indiqué, relevant que l’INDH a appuyé la startup au niveau de la formation, le Consulting ainsi que le financement, qui a permis de booster de la création de cette startup et le renforcement de son positionnement au niveau de la région région de Rabat-Salé- Kénitra.

Dans une déclaration, le fondateur de cette startup digitale, Housam Eddine Boudarraja, a souligné que sa société propose ses services aux bureaux opérant dans les domaines du digital en Europe, en Asie, en Afrique et au Maroc et pour le compte d’autres acteurs au niveau national.

L’INDH a pour vocation de donner toutes les chances de réussites aux startups qui souhaitent se lancer. A ce titre plusieurs structures ont été créés Parmi ces structures on cite:

La Plateforme des Jeunes de Témara: Un espace au service de l’employabilité et l’entrepreneuriat des jeunes.

La Plateforme des jeunes « JUSSUR », (sise à Hay Annasr Témara), initiée par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) au profit des jeunes porteurs de projets

En exécution des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI tracées dans son discours du 11 octobre 2019 lors de l’ouverture de la session parlementaire d’automne, le programme national intégré d’accompagnement et de financement des petites entreprises et porteurs de projets (PIAFE) a été mis en place, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles perspectives en matière de promotion des jeunes entrepreneurs qui jouent un rôle moteur dans l’économie nationale.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la troisième phase de l’INDH à travers son programme ARIEJ «Amélioration du Revenu et Inclusion Economique des Jeunes», qui préconise la mise en place des «plateformes de jeunes», pour l’amélioration de la situation économique et sociale des populations défavorisées, au niveau de l’ensemble des provinces et préfectures du Royaume, notamment les jeunes pour encourager l’employabilité et le soutien à entrepreneuriat au profit des jeunes, par l’accompagnement à l’emploi, à l’entrepreneuriat ainsi qu’à l’appui aux projets s’inscrivant dans l’économie sociale et solidaire.

Donner aux jeunes les outils nécessaires à leur insertion économique.Un Carrefour pour Une Vocation: Ecoute et Orientation

Des séances individuelles et/ou collectives, dans une approche volontaire et participative des bénéficiaires

Accompagnement à l’entrepreneuriat

De l’appui et de l’accompagnement pour une création de valeur durable et des projets pérennes,  des Coworking-spaces et des salles de formation.

Amélioration de l’employabilité

Des parcours d’apprentissage et d’accompagnement en faveur de l’insertion socio-professionnelle des jeunes

A lire aussi:
Préfecture de Skhirate-Témara: célébration du 17è anniversaire de l’INDH « l’inclusion des jeunes est une priorité »

#plateformesdejeunes #startupdigitale #INDH #HousamEddineBoudarraja #Maroc #Goweeb

4 vues0 commentaire
bottom of page