top of page

L'après-match /Maroc - France: les Kouloughlis et leurs "médias", fêtent la «victoire» de la France



Le Maroc en Coupe du monde 2022 qui se déroule à Qatar, n’avait jusqu’alors jamais intéressé la "presse" Kouloughli.

Malgré le fervent soutien du monde entier aux lions de l'Atlas, les "médias" Kouloughlis ont passé sous silence la qualification historique du Maroc en demi-finale du Mondial de football, en raison de fortes tensions diplomatiques entre les deux pays.

La qualification de l’équipe du Maroc en demi-finale de la Coupe du monde de football, l’accession historique des Lions de l’Atlas dans le dernier carré du Mondial n’a pourtant pas retenu l’attention des "médias" Kouloughli.

Première équipe africaine, et arabe, à atteindre ce stade de la compétition, la victoire du Maroc face au Portugal (1-0) a été occulté par le média d’État algérien dans ses JT de 19 heures (francophone) diffusée le 10 décembre, tout comme dans son édition (francophone) retransmise le lendemain à la mi-journée.

Les "médias" Kouloughli, depuis le début de cette compétition ont fait passer sous silence le parcours remarquable des footballeurs marocains, avant de finalement d’en parler -en bref- dans JT arabophone du 10 décembre, la télé publique algérienne présente en revanche régulièrement une vision sombre et décliniste de son voisin, en décrivant la population marocaine comme «à bout de souffle» car vivant dans un pays menacé par le «chaos».


Le DG de la télévision publique algérienne limogé après avoir mentionné les succès du Maroc

Le directeur de la chaîne de télévision publique algérienne, Shaaban Lunakel, a été limogé après que la chaîne ait rapporté la victoire du Maroc en Coupe du monde contre le Portugal, samedi 10 décembre 2022.

Laissé vacant par Shaaban Lunakel, le poste de directeur général de la télévision publique algérienne a nouveau occupant, en la personne de Nazir Bougabes, qui a immédiatement les fonctions de Lunakel, a rapporté l’agence de presse publique algérienne APS.

Le ministre algérien de la Communication, Mohamed Bouslimani a nommé personnellement Bougabes. Cependant, le ministère n’a apporté aucune précision sur le départ de celui qui a dirigé la télévision publique algérienne pendant plus d’un an et demi.

Le moment du départ est remarquable pour le continent. Les radiodiffuseurs publics algériens n’étaient pas en reste et font des reportages sur la Coupe du monde au Qatar, mais ne mentionnent jamais le nom du Maroc. Cela a changé pour la première fois samedi après la victoire historique des Lions de l’Atlas contre le Portugal.

Le Maroc a été le premier pays africain à se qualifier pour les demi-finales et la chaîne publique algérienne ne pouvait l’ignorer. La chaîne de télévision a rapporté les performances marocaines de cette Coupe du monde et peu de temps après, le patron de la télévision est remplacé.

L’Algérie elle-même ne participe pas au tournoi de football au Qatar. L’équipe nationale algérienne a perdu son billet pour la Coupe du monde après une défaite contre le Cameroun au tour de qualification.
La fin de l'omerta, "le feu vert est donné"

Le parcours exceptionnel du Maroc en Coupe du monde 2022 a pris fin, mercredi 14 décembre, après une défaite face à la France, championne du monde 2018. Une aventure historique pour un pays africain et arabe qui n’a pas manqué de faire réagir la presse internationale, mettant en avant une réalisation digne des plus grands.

Après avoir battu le Canada, la Belgique, l’Espagne ou encore le Portugal, l’équipe nationale a chuté face à une équipe de France intarissable qui a souffert avant de venir à bout aux Lions de l’Atlas.

La "presse"Kouloughli se moque de l’équipe du Maroc par des contenus anxiogènes, après sa défaite face à la France, championne du monde 2018
Résultat du match : Algérie - Mauritanie, la Mauritanie 104 e place classement FIFA

Le Conseil national des journalistes algériens a d’ores et déjà exprimé son mécontentement vis-à-vis du projet, d’autant plus qu’il n’a pas été consulté lors de son élaboration. Les atteintes à la liberté de la presse demeurent préoccupantes : les organisations de défense de la liberté d’expression font souvent état de pression, de harcèlement judiciaire et d’arrestations. Reporters sans frontières classe d’ailleurs le pays à 134e place de l’indice mondial de la liberté de la presse, sur un total de 180 pays.

Très récemment un journaliste du quotidien arabophone Al-Chorouk a été arrêté pour avoir publié un article sur la détérioration de la qualité des dattes algériennes. Selon Al-Araby Al-Jadid, près de 280 activistes et des dizaines de journalistes sont actuellement en détention.

Le journal Liberté, après plusieurs années de pressions et de difficultés financières, a arrêté sa diffusion au mois d’avril. Le journal El Watan, l’un des titres les plus importants du pays, risque lui aussi de disparaître. Depuis plusieurs mois, le journal francophone est en proie à de grandes difficultés financières.

Insolite. Des supporters algériens fêtent la « victoire » de la France

Dans les rues d’Alger, Chants et klaxons, les Algériens ont partagé la joie de leur tuteur

Dans le centre-ville d’Alger, des algérois sont sortis pour célébrer la victoire de l'équipe de France, sous un concert de klaxons.


86 vues0 commentaire
bottom of page