L'après-match: Éliminé par le Cameroun, l’Algérie «expulse» massivement les camerounais. [Vidéo]



Des centaines de camerounais ont été regroupé hier dans des camps en Algérie en vue de leur expulsion, a appris cameroun24. Les autorités algériennes ne décolère toujours pas après l'élimination des Fennecs par les lions indomptables, le mardi 29 mars 2022, au stade Mustapha Tsaker de Blida. Une défaite dans les arrêts de jeu de la prolongation, grâce à un but de Karl Toko Ekambi, qui a privé l'Algérie d'une coupe du monde au Qatar en novembre prochain.

Selon des camerounais vivants en Algérie, les autorités algériennes expulsent depuis le samedi 18 juin 2022, des camerounais en situation régulière et irrégulière.



Sous le couvert d'une action officielle de lutte contre les migrations, la police algérienne s'adonnent à des exactions sur les migrants subsahariens. Les camerounais recevant un traitement particulier.

Pire, ils ne sont pas mis dans des avions pour être rapatriés, ils sont plutôt expulsés vers le désert par où ils sont arrivés en Algérie, en transit vers l'Europe, leur destination finale.

Salah Bey Aboud redonne espoir aux Algériens

A 5 mois du début de la Coupe du monde 2022, les Algériens ne découragent toujours pas de voir leur sélection participer à cette grande messe du football. En coulisse, la Fédération algérienne de football (FAF) continue de travailler pour faire rejouer leur match de barrage face au Cameroun.

Actuellement, les dirigeants de la FAF attendent impatiemment la proclamation de la décision de la commission de discipline de la FIFA pour pouvoir saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Pour Salah Bey Aboud, chargé de communication de la Fédération algérienne de football, l’espoir est permis.

« L’espoir est encore permis, on attend encore la réponse de la Fédération internationale de football (FIFA) sur notre correspondance envoyée le 07 mai dernier. Le sélectionneur national a déjà évoqué ce sujet à maintes reprises. Nous, en tant que Fédération algérienne de football, on espère que l’arbitrage africain retrouve un semblant de crédibilité », a déclaré Salah Bey Aboud.


Le journaliste, Français, Romain Molina a consacré une vidéo, pour répondre du tac au tac aux vendeurs d’illusions, et a ceux qui ont essayer d'impliquer son nom dans ce dossier

189 vues0 commentaire