L’Algérie a ordonné à ses agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne.



L’Algérie a ordonné à ses agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne.

La décision fait suite à l’annonce de la tenue prochaine à Dakhla du premier forum Maroc-Espagne pour promouvoir l’investissement dans cette ville saharienne. selon le site "bladi.net"

Dans une note officielle, datée du dimanche 19 juin, émanant du ministère du tourisme algérien, les agences de voyages algériennes sont instruites de cesser toutes relations de travail avec l'Espagne de façon immédiate. Concrétement, les agences algériennes de vayages n'ont plus le droit de commercialiser des produits liés au marché espagnol.




toujours selon le site "bladi.net", la décision de l’Algérie est une conséquence de l’organisation de ce premier forum sur l’investissement à Dakhla, auquel devraient participer plus d’une centaine d’hommes d’affaires espagnols, informe la télévision publique Alg24.

L’Algérie a suspendu le 8 juin le traité d’amitié avec l’Espagne, en réaction au changement de position du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez sur le Sahara, jugé « injustifiable » et «contraire au droit international» par les autorités algériennes.

Ce même jour, le chef du gouvernement espagnol a défendu devant le Congrès que « le plan marocain d’autonomie est la base la plus sérieuse, crédible et réaliste » pour résoudre ce conflit au Sahara « qui a trop duré ».

A noter qu’actuellement la compagnie aérienne nationale Air Algérie opère 4 vols par semaine entre Alger et Barcelone. Pour les compagnies aériennes espagnoles Vueling et Iberia, elles desservent Alger depuis Barcelone et Madrid à raison quatre vols également. Pour le transport maritime, Algérie Ferries opère une seule traversée vers Alicante. Pour les compagnies maritimes espagnoles, Balearia et Transmiderranea desservent Mostaganem, Ghazaouet et Oran depuis Valence et Almeria une fois par semaine respectivement.

Dakhla, la capitale économique des provinces du Sahara marocain, accueillera du 21 au 22 juin 2022 le premier forum maroco-espagnol de l'investissement, dédié à encourager l'investissement dans cette région.

Cette manifestation sera la première réunion économique du genre depuis que Madrid a considéré le plan d'autonomie proposé par le Maroc " la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend" du Sahara marocain. De nombreux hommes d'affaires espagnols, notamment de Catalogne et d'Andalousie, prendront part à cette manifestation organisée par le Conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab et le ministère du Commerce et de l’industrie. Cette rencontre consacrée à l'investissement intervient une semaine après le grand forum maroco-américain qui s’est tenu à New York. Le Forum maroco-espagnol comportera des allocutions du ministre de l’Industrie, Ryad Mezzour, et du président de la région, Yanja El Khettat, sur les opportunités d'investissement qui se présentent pour les opérateurs marocains et espagnols dans la région Dakhla-Oued Eddahab dans le cadre de la nouvelle feuille de route élaborée entre Rabat et Madrid en avril dernier. Lors de cette manifestation économique prometteuse, plus d’une centaine d’hommes d’affaires espagnols prendront part à divers panels: «quels investissements et quelles infrastructures pour une industrie verte?», «les filières clés innovantes et durables: l’agriculture, la pêche et activités agro industrielles» ou encore «le secteur tertiaire, levier de l’attractivité du territoire et mélioratif du climat des affaires». En 2021, «le Maroc a exporté environ 7,3 milliards d'euros vers l'Espagne tandis que les importations en provenance de la péninsule ibérique se sont élevé à 9,5 milliards d'euros», rappellent les interlocuteurs, notant que les provinces du sud du Maroc connaissent une dynamique de développement accélérée, portée par le nouveau modèle de développement.

Les transports en Algérie

36 vues0 commentaire