top of page

Kirikou France: civisme, civilité et solidarité, chez les mineurs isolés africains en France.


L’association interculturelle Kirikou, née en 2015, est une association marocaine de bienfaisance, à but non lucratif. Elle a été créée par un groupe de jeunes subsahariens et marocains, militants associatifs des droits de l’homme et des migrants.

L’association œuvre pour la protection et l’épanouissement des mineurs afin qu’ils bénéficient de leurs droits: la santé, l’éducation, la famille et un cadre de vie sain et digne. Elle intervient également auprès des mères pour la promotion et la valorisation de leurs acquis professionnels et sociaux afin de favoriser leur intégration dans la société marocaine. Elle est la première association au maroc à mettre en place une creche de label kirikou, interculturelle qui accueille gratuitement des enfants migrants et marocains dans un contexte magnifique du vivre ensemble.

L’association kirikou en 2018 créé une nouvelle antenne au Sénégal

Ou elle met en place un programme de projets de vie pour les jeunes en partenariat avec les élus locaux pour lutter contre l’immigration clandestine, et un programme des crèches dans le rural et rural urbain pour les femmes rurales et leurs enfants.

En 2020 une autre antenne kirikou voit le jour à Paris en France

Une antenne kirikou où Samira Sitaïl, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi auprès de la République Française, occupe le poste de vice-président voit le jour à Paris en France,au sein de l’Association Kirikou France.

Mme Samira Sitaïl, lance un programme de projet de vie pour les mineurs isolés africains en France, avec un programme d’accompagnement pour l’intégration et un volet de suivi pour le retour volontaire avec le RLF ( rétablissement des liens familiaux).

Profiter d'une fête, d'une date pour promouvoir «le civisme, la civilité et la solidarité» chez les mineurs isolés africains en France.

Kirikou saisit ces occasions pour organiser ou participer avec ses équipes pédagogiques à l’organisation d’événements sur des thèmes divers d’éducation civique, de culture citoyenne et de l’art du vivre ensemble.

Le civisme, la civilité et la solidarité sont trois valeurs fondamentales à une citoyenneté responsable. Chacune d’elles font du citoyen l’acteur d’une vie harmonieuse et épanouie au sein de la communauté.

La civilité:

il s’agit d’une attitude de respect, à la fois à l’égard des autres citoyens (ex : politesse), mais aussi envers les divers bâtiments et lieux de l’espace public (ex : transports publics). C’est une reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entre eux, au nom du respect de la dignité de la personne humaine, qui permet une plus grande harmonie dans la société.

Le civisme :

il consiste, à titre individuel, à respecter et à faire respecter les lois et les règles en vigueur, mais aussi à avoir conscience de ses devoirs envers la société. De façon plus générale, le civisme est lié à un comportement actif du citoyen dans la vie quotidienne et publique, qui le conduit à agir pour que l’intérêt général l’emporte sur les intérêts particuliers.

La solidarité:

dès lors que les citoyens, dans une conception classique, ne sont pas de simples individus juxtaposés, mais un ensemble d’hommes et de femmes attachés à un projet commun, la solidarité s’impose. Elle correspond à une attitude d’ouverture à autrui, illustrant le principe républicain de fraternité. Dans ces conditions, la solidarité, qui consiste à venir en aide aux plus démunis, directement ou par le biais des politiques publiques est très directement liée à la notion de citoyenneté.

Ces trois valeurs donnent à la citoyenneté tout son sens, en ce qu’elle ne se limite pas à l’exercice ponctuel du droit de vote, mais qu’elle est mise en acte au quotidien.


Comments


bottom of page