top of page

Kenya: Le président kenyan, William Ruto, annonce la fin des visas pour les africains


A partir du 1er janvier 2024 tout ressortissant et détenteur du passeport d'un pays africain n'aura plus besoin de visa pour entrer au Kenya pour une durée de 30 à 45 jours.

"D'ici la fin de l'année, aucun africain n'aura besoin d'un visa pour entrer au Kenya. Le moment est arrivé de comprendre l'importance de faire le commerce entre nous", a déclaré Le président kenyan, William Ruto.

Le président kenyan William Ruto a annoncé la suppression imminente de l'obligation de visa pour tous les visiteurs africains d'ici la fin de cette année.

S'exprimant lors d'une conférence internationale, le président Ruto a souligné la nécessité d'éliminer les restrictions en matière de visa entre les pays africains, affirmant que de telles restrictions sont contre-productives.

L’Union africaine (UA) poursuit depuis longtemps l’objectif de faciliter les voyages sans visa à l’intérieur du continent. Malgré l’existence d’accords régionaux et d’arrangements bilatéraux, les progrès vers une liberté totale de déplacement ont été lents.

Depuis 2022, seuls les Seychelles, la Gambie et le Bénin autorisent l'entrée à tous les citoyens africains sans visa, selon un rapport soutenu par l'UA.

Cependant, selon l'Indice d'ouverture des visas en Afrique, qui mesure l'accessibilité des pays africains aux visiteurs d'autres pays africains, de nombreux pays ont fait des progrès en simplifiant les procédures d'entrée et en réduisant les restrictions pour certains pays.

En 2022, le Kenya se classait au 31e rang sur 54 États africains selon cet indice.

Le président Ruto, s'exprimant au Congo-Brazzaville, a souligné l'impact négatif des restrictions de visa sur les entreprises, les entrepreneurs et les voyageurs. Il a déclaré l'engagement du Kenya à changer cette situation, déclarant : "Comme le Kenya, d'ici la fin de cette année, aucun Africain n'aura besoin d'un visa pour venir au Kenya". Cette annonce a été accueillie par des applaudissements enthousiastes de la part des participants à la conférence.

Le président Ruto a souligné l'importance de ne pas confiner la jeunesse africaine dans les frontières de son propre continent ou de l'Europe.

Le président a fait cette annonce lors d'un sommet axé sur la conservation des plus grandes forêts tropicales du monde.

34 vues0 commentaire

Comments


bottom of page