top of page

Intégration et Coopération Sud-Sud: Le Royaume du Maroc creuse l'écart et imprime son leadership.


Burkina Faso - Dans le Maghreb en Afrique du Nord, pendant que certaines frontières se referment, d'autres s'ouvrent grandement à l'hospitalité africaine. C'est le cas du Royaume du Maroc qui vient de supprimer définitivement les visas avec le Burkina Faso pour les passeports ordinaires suite à un accord signé à Dakhla le 23 octobre 2020 entre les deux pays dont les effets provisoires étaient déjà en application depuis le 22 décembre 2020.

C'est par une note officielle du Ministère burkinabé des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l'intégration africaine et des burkinabé de l'étranger que l'information a été rendue publique par voie de presse le 14 mars dernier.

Dans un monde de plus en plus cloîtré avec le retour subtile du fasciste à travers le nationalisme et l'extrémisme après l'échec de la mondialisation, le Royaume du Maroc à travers cette disposition cumulée à ses nombreuses dispositions pratiques de coopération avec les pays du Sud affichent une politique africaine integrationniste et implémente ainsi son leadership dans la région.

Dans la perspective d'une Afrique Unie et Solidaire pour prendre sa place dans le monde, le démantèlement des frontières coloniales issues de la conférence de Berlin par le rapprochement des peuples africains dans l'espace géographique continental est une démarche providentiel.

Le Royaume du Maroc s'impose aujourd'hui comme un leader continental pour le développement endogène du continent et ne manque pas d'investir dans les secteurs clés du continent avec un espace universitaire attrayant et ouvert à tous dotés d'infrastructures modernes et de filières innovantes face aux défis de l'évolution et de la révolution technologique.

La suppression de visa pour les passeports ordinaires avec le Burkina Faso ne signifie surtout pas une porte ouverte à l'exode sauvage et à la promotion de l'immigration clandestine car cette disposition administrative qui existe entre pays frères ne fait pas d'office de carte blanche de transfert de compétences ou de migrations incontrôlées entre les deux nations.

Seulement, les citoyens des deux pays n'auront plus à entreprendre des procédures et des paiements de visa pour leurs séjours réguliers dans l'un ou l'autre des deux pays dans le strict respect des dispositions administratives et des séjours réguliers.

Rappelons que les semaines dernières la région maghrébine s'est enflammée de la situation tunisienne avec une exacerbation de la xénophobe à l'encontre des ressortissants sub-saheriens et noirs tunisiens suite au discours du Président KAÏS SAÏED qui a tenté de se rattraper maladroitement après des exactions alors que ce pays est également exempt de visa avec le Burkina Faso et d'autres pays comme la Côte d'Ivoire.

Dans la région, l'Algérie tente malheureusement de jouer le jeu de certains agendas occidentaux pour saper le leadership du Royaume du Maroc dans la coopération sud-sud sous l'impulsion de la sagacité du Roi Mohammed XI que Dieu l'assiste qui voudrait bien que l'Afrique puisse bien compter dans la géopolitique internationale.

By: KABRE Yamba.

A lire aussi: Algérie / Déportation inhumaine: ≃ 3 000 migrants subsahariens renvoyés dans le désert en 10 jours 👇



Comments


bottom of page