top of page

GUERRE EN UKRAINE: la Russie veut renouveler l'accord céréalier pour 60 jours seulement


La semaine dernière, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait qualifié de "compliquées" les négociations visant à prolonger cet accord, qui a permis la reprise des exportations de céréales ukrainiennes malgré l'invasion du pays.

La Russie s'est dite lundi favorable au renouvellement de l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui expire le 18 mars, pour 60 jours, et non 120 comme cela a été le cas jusqu'à présent.

L'annonce a été faite par le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, à l'issue des pourparlers qu'il a tenus à Genève (Suisse) avec le chargé des affaires humanitaires de l'ONU, Martin Griffiths, et la secrétaire générale de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), Rebeca Grynspan.

Alors que les négociations se poursuivent entre la Russie et les Nations unies sur la prolongation d'un accord d'exportation de céréales qui a contribué à faire baisser les prix mondiaux des denrées alimentaires dans le contexte de la guerre avec l'Ukraine, l'impact des restrictions commerciales et des conditions météorologiques sur l'approvisionnement alimentaire mondial reste préoccupant, a déclaré un expert de la sécurité alimentaire mondiale à l'Associated Press.

Michael Puma, directeur du Centre for Climate Systems Research de l'université de Columbia, a prévenu que même si le conflit entre la Russie et l'Ukraine devait être résolu dans un avenir proche, la production ukrainienne de céréales et de pétrole ne devrait pas augmenter en raison de la présence de munitions non explosées dans les zones agricoles.

"Il s'agit d'un problème à long terme auquel le pays et les agriculteurs de la région devront faire face", a-t-il déclaré.

Accord de la mer Noire

L'Ukraine et la Russie sont toutes deux d'importants fournisseurs mondiaux de blé, d'orge, d'huile de tournesol et d'autres denrées alimentaires pour les pays d'Afrique, du Moyen-Orient et de certaines régions d'Asie, où des millions de personnes ne mangent pas à leur faim.

M. Puma a également déclaré que le fait que nous entrions dans une année El Nino, qui entraîne des températures plus élevées dans la plupart des régions du monde, pourrait également avoir un impact sur les approvisionnements alimentaires.

Une délégation russe participant à des pourparlers avec des hauts fonctionnaires des Nations unies a déclaré que Moscou était prête à accepter une prolongation de l'accord sur les exportations de céréales. Elle a toutefois précisé qu'elle n'accepterait qu'une prolongation de 60 jours, le Kremlin souhaitant que des changements soient apportés au fonctionnement de l'accord.

Les Nations unies et la Turquie ont négocié en juillet un accord entre les deux pays en guerre qui permet à l'Ukraine d'expédier des denrées alimentaires et des engrais à partir de trois de ses ports de la mer Noire.

Cet accord dit de la mer noire de 120 jours, qui a contribué à atténuer la hausse des prix des denrées alimentaires au niveau mondial, a été renouvelé en novembre dernier.

Cette prolongation expire samedi.


Comentários


bottom of page