top of page

France: Violences urbaines, l’Omerta protège les vrais coupables.. Les compatriotes (Moussa & Hafiz)


Gérald Moussa Darmanin demande aux préfets d'expulser des HLM, les auteurs de Violences urbaines

Gérald Moussa Darmanin a envoyé une note aux préfets pour leur demander de mobiliser «tous les outils prévus par la loi pour expulser les délinquants auteurs de violences urbaines des logements sociaux qu'ils occupent».

Cette note intervient après la polémique suscitée par l'expulsion la semaine dernière par le préfet du Val-d'Oise d'un émeutier condamné et de ses proches d'un logement social qu'ils occupaient. Le préfet du Val-d'Oise avait expliqué à l'AFP que l'expulsion était liée «au fait que cette personne a pillé un magasin», mais «qu'il y avait déjà un autre motif d'expulsion».

L’omerta protège les vrais coupables... Les compatriotes

Ce qui est incompatible avec la note émise aux préfets par Moussa Darmanin demandant l'expulsion des délinquants de leurs logements sociaux. En principe, les vrais coupables doivent rendre des comptes.... Il faut que ça change!!!!



"Un flatteur est un ennemi secret."
Les vrais Coupables... Quand un contenu en cache un autre

L’algérie s’empare de l’affaire, et sous prétexte de la double-nationalité de la victime, en profite pour régler ses comptes avec la France.

“L'ennemi invisible est le plus redoutable.” Jacques Garneau
Résultat👇
Emmanuel Macron se trompe d'ennemi... Et trompe les Français!!
Emmanuel Macron déclare « avoir décidé de mettre fin » au Conseil français du culte musulman (CFCM)

Interlocuteur historique des pouvoirs publics à partir de 2003, le CFCM, composé de fédérations rattachées aux pays d'origine (Maroc, algérie, Turquie, etc.)

Le Conseil français du culte musulman est une association française régie par la loi de 1901 qui a vocation à représenter le culte musulman en France auprès des instances étatiques pour les questions relatives à la pratique religieuse.

Le CFCM condamne la violence intolérable des émeutiers et des casseurs. Communiqué le 29 juin 2023

Le CFCM présente ses plus profondes et sincères condoléances à la famille du jeune Nahel, notamment à sa maman qui, dans un message bouleversant, a décrit son fils unique comme un jeune garçon respectueux, affectueux et serviable. Il était la raison d’être de cette maman plongée dans la douleur et le désarroi : « Ils m’ont enlevé ma vie, ils m’ont enlevé mon cœur, ils m’ont enlevé mon bébé, … ils m’ont tué ».

Ce drame et cette tragédie humaine chargés de tant de souffrance aurait dû forcer tout le monde à la retenue et la décence. Malheureusement, très vite et d’une manière indigne, certains ont voulu, une fois de plus, le déplacer à tout prix sur le terrain de la religion et de la “guerre des civilisations” en parlant d’islamisation ou en étant à l’affût du moindre cri d’« Allah akbar » dans les vidéos diffusées sur les émeutes.

Voir la religion, notamment l’islam, derrière chaque évènement tragique relève d’une obsession maladive et malveillante. Notre pays comme tant d’autres connait des problèmes sociaux et parfois des échecs dans ses politiques publiques qui n’ont rien à voir avec la religion. Apporter volontairement un faux diagnostic à un vrai problème ne fera que l’aggraver.

Le CFCM condamne avec force ces manœuvres nauséabondes, œuvre de prêcheurs de la haine et de la division. Nous devons rester plus que jamais vigilants et implacables face à ceux qui font de la haine de l’islam et des musulmans leur fonds de commerce.

Le CFCM condamne également la violence intolérable des émeutiers et des casseurs qui s’en prennent aux biens publics et privés et dont les premières victimes sont les citoyens que nous sommes.

Les premiers éléments sur le drame, notamment les déclarations des policiers contredites par les images, pourraient ébranler durablement la confiance d’une partie de nos citoyens dans nos forces de l’ordre. De même, toute attitude de corporatisme aveugle de certains «syndicats» de policiers ne fera qu’aggraver cette défiance à l’égard d’une institution importante pour notre pays.

Néanmoins, la mise en examen et le placement en détention de l’un des policiers pour «homicide volontaire» dans ce drame ne devrait pas jeter l’opprobre sur l’ensemble des femmes et des hommes qui assurent notre sécurité et celle de notre pays au risque de leur vie. Toute stigmatisation est par nature nocive et contreproductive.

Nous espérons que tout sera mis en œuvre afin de faire la lumière sur ce drame, d’en tirer toutes les conséquences qui s’imposent et que justice soit faite.

Paris, 29 juin 2023

Le Conseil Français du Culte Musulman

Le CFCM réitère son appel à l’apaisement et à la raison: Communiqué le 1er juillet 2023

Face à la situation préoccupante que traverse notre pays, nous, responsables du Conseil Français du Culte Musulman, réitérons notre appel à l’apaisement et à la raison. Nous le faisons, non pas en tant que responsables du culte musulman mais en tant que citoyens soucieux de la sécurité et de la paix dans notre pays. Pour nous, cette situation n’a de rapport ni de près ni de loin avec un quelconque culte, et ce malgré les tentatives réitérées de certains individus mal intentionnés qui s’efforcent de créer ce rapport à tout prix.

Aussi, dans le sillage de nos précédentes expressions et de celle de la Conférence des Responsables de Culte de France (CRCF), nous réaffirmons que :

  • Nous comprenons la colère légitime de nos concitoyens à la suite de la mort tragique du jeune Nahel. Mais nous condamnons son instrumentalisation dans des actes de violence et de désordre. La violence ne rendra pas la vie au défunt. Elle n’apaisera pas non plus la souffrance et la douleur de sa maman et de ses proches.

  • On ne peut pas réclamer que justice soit rendue en saccageant par exemple des mairies, des écoles, des pharmacies, des commissariats, des moyens de transports, piller des commerces ou détruire des biens publics ou privés. Cette forme d’autodestruction que rien ne saurait justifier prive injustement nos concitoyens de leurs biens et de services indispensables auxquels chacun a le droit.

Par ailleurs, la mise en danger d’autrui, de soi-même et de nos forces de l’ordre dans des affrontements violents est totalement irresponsable et inacceptable.

  • Malgré les déclarations inadmissibles et dangereuses de certains syndicats de policiers, nous devons tout mettre en œuvre pour préserver et consolider le lien de confiance entre la population et nos forces de l’ordre. Ce lien est plus que nécessaire pour notre pays, il est vital.

Rien ne saurait justifier de jeter l’opprobre sur l’ensemble de nos policiers et gendarmes qui ont tant donné et continuent de donner pour notre sécurité au risque de leur propre vie.

  • Tout en mesurant la complexité du contexte que nous traversons et l’ampleur des défis que relèvent nos élus et nos gouvernants, nous les appelons à œuvrer davantage pour faire de notre pays une nation inclusive, juste et fraternelle.

  • Les violences d’aujourd’hui comme celles du passé sont des symptômes de maux parfois très profonds. Les autorités civiles ou religieuses, les acteurs associatifs et toutes les forces vives de notre pays doivent agir en citoyens responsables, unis par le pacte républicain qui nous engage tous, y compris au-delà du périmètre de nos activités.

Paris, le 1er juillet 2023.

Le Conseil Français du Culte Musulman

Les communiqués d'apaisement et appels au calme du CFCM dérangent la junte militaire algérienne
En effet, la junte militaire algérienne arme sa milice médiatique contre le CFCM:👇

"Les imams des mosquées affiliées au Maroc en France, qui sont affiliées à ce qu'on appelait le CFCM, dirigé par le Marocain Mohamed Moussaoui, appellent la communauté marocaine à ne pas participer à aucune manifestation ou protestation." a tweeté HAFSI AHMED

HAFSI AHMED, Journaliste algérien, basé à Londres, ayant travaillé pour plusieurs chaînes de télévision arabes et algériennes, présentateur et producteur d'émissions politiques.




Comments


bottom of page