top of page

France: "Tout le monde est d'accord pour une troisième candidature de Macron..!!!" Roselyne Bachelot


Roselyne Bachelot affirme que “tout le monde est d’accord pour une troisième candidature d’Emmanuel Macron”

Un an après la réélection d’Emmanuel Macron, l’hypothèse d’une troisième candidature s’insère dans le débat public. Si un président ne peut pour l’heure renouveler qu’une seule fois son mandat, Roselyne Bachelot estime que les Français souhaitent qu’il en brigue un troisième.

« Tout le monde veut qu’Emmanuel Macron puisse se représenter », a déclaré Roselyne Bachelot sur le plateau de Public Sénat, le 24 juin dernier. Invitée de l’émission Et Maintenant!, celle-ci a défendu la «réflexion globale» sur les institutions, récemment lancée par Richard Ferrand. L’ancien président de l’Assemblée nationale avait en effet soutenu dans les colonnes du Figaro que la limitation du mandat présidentiel dans le temps ou encore le non-cumul des mandats « corsète notre vie publique ». En ce sens, Richard Ferrand a appelé à revenir sur la réforme constitutionnelle de 2008.

Alors que Richard Ferrand a indiqué être favorable à changer la limitation du mandat présidentiel dans le temps, l’ancienne ministre Roselyne Bachelot a défendu cette proposition.

C'est une proposition hautement improbable, mais qui ne cesse de faire parler d'elle. Et si la majorité présidentielle réformait la Constitution... Pour permettre à Emmanuel Macron de se présenter une troisième fois à la présidentielle ? Pour l'instant, un président en poste ne peut renouveler qu'une seule fois son mandat. Mais, depuis les propos ambigus sur le sujet de Richard Ferrand (ancien président de l'Assemblée nationale et cador de la majorité présidentielle, celui qui s'est retiré de la vie politique depuis sa défaite aux législatives l'an passé) le 18 juin dernier dans Le Figaro, certains se prennent à imaginer une réforme constitutionnelle qui permettrait au président sortant de briguer un troisième mandat. A commencer par Roselyne Bachelot. L'ancienne ministre de la Culture d'Emmanuel Macron a déclaré, sur le plateau de Public Sénat le 24 juin dernier : "Tout le monde veut qu'Emmanuel Macron puisse se représenter !".

L'ancienne femme politique a défendu la "réflexion globale sur la réforme des institutions" de Richard Ferrand. L'homme politique avait en effet - sans répondre précisément à la question du troisième mandat d'Emmanuel Macron qui lui était posée lors de l'interview - expliqué au Figaro : "A titre personnel, je regrette tout ce qui bride la libre expression de la souveraineté populaire". Une manière de valider - à demi-mot - l'idée d'une réforme constitutionnelle.

Richard Ferrand revient sur son propos... sans le retirer

Roselyne Bachelot, invitée de l'émission Et maintenant!, argumente également : "Tout le monde peut se retrouver dans cette proposition de Richard Ferrand, qui n'a pas pour but d'offrir un troisième mandat, mais une troisième candidature !". L'ancienne ministre de la santé sarkozyste conclut, dans une sorte de démonstration par l'absurde : "Tout le monde est d'accord pour la troisième candidature d'Emmanuel Macron : ceux qui veulent le réélire et ceux qui veulent le battre. Parce que finalement, ce qui va être déceptif pour les opposants d'Emmanuel Macron, c'est qu'ils ne pourront pas lui régler son compte en 2027", et le battre dans les urnes.

L'application concrète de cette étonnante proposition ne semble toutefois pas être pour tout de suite. "Mon propos ne consistait pas à dire qu'il fallait changer les règles en vue de 2027", a nuancé Richard Ferrand sur Sud Radio, sans toutefois revenir sur son propos. Il faut dire que les propos avaient été fraîchement accueillis par l'opposition, à l'image de la cheffe de file des députés insoumis Mathilde Pannot qui a lancé sur Twitter : "Et pourquoi pas restaurer l’Empire avec Macron 1er ?".

Une chose est sûre : les propos de Roselyne Bachelot pourraient continuer à entretenir le flou... Et la polémique.

Comments


bottom of page